4K Ultra HD – Édition FR – Paramount Pictures – 111 min – 20 octobre 2021

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais DTS-HD MA 5.1
• Français Dolby Digital 2.0

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – Qui se cache derrière « Ghostface » ?

Terrorisée par un serial killer s’inspirant des plus grands films d’horreur pour exécuter ses crimes, une petite ville devient le terrain d’une vaste enquête où tout le monde est suspect…

Classique de l’horreur des 90’s, Scream est un méta-slasher constamment désarmant et rempli d’humour dont le script intelligent se joue allégrement des codes du genre et des personnages stéréotypés sans pour autant désamorcer les sensations fortes qui vont avec. Bien construit et solidement interprété, ce « film d’une génération » reste pourtant indémodable.

IMAGE – N’ouvrez pas la porte !

Restaurée en 4K à partir d’un nouveau scan des négatifs originaux, l’image anamorphique 35 mm de l’œuvre (un piqué assez doux avec de légers flous et quelques modifications de la géométrie des formes aux extrémités latérales) retrouve enfin de sa superbe !

Laissant derrière lui l’aspect horriblement aiguisé (un renforcement des contours grossier) et poisseux (une bouillie de grain) de son homologue HD paru en 2013, ce transfert UHD Dolby Vision gagne en sus un cadre plus ouvert montrant une portion d’image supplémentaire sur les côtés. Les détails sont aujourd’hui beaucoup plus organiques (les visages, les vêtements et les décors), comme la texture cinématographique, même s’il est parfois possible de déceler la présence d’un réducteur de bruit de-ci de-là.

Il en va de même pour la palette colorimétrique, bien plus naturelle (les dérives chromatiques violacées sont de l’histoire ancienne) et moins froide que par le passé (la verdure des jardins, le rouge du sang, la carnation); pour les valeurs de contraste, tellement plus harmonieuses (cf. la richesse des noirs et la pureté des blancs); et pour les différences sources lumineuses, merveilleusement plus réalistes (à commencer par les reflets sur les téléphones et les lames).

SON – Ne répondez pas au téléphone !

Incroyablement énergique dès lors que son tueur participe à l’action, la VO proposée en DTS-HD MA 5.1 s’impose comme une bande-son robuste qui connaît ses références sur le bout des doigts.

La conception sonore résiste aux affres du temps (surtout la scène frontale), les dialogues sont limpides, la dynamique est très engageante (l’apparition du titre), les ambiances subtiles (les oiseaux, les grillons) comme les effets musclés (les coups de feu, les contacts physiques) sont immersifs, le score « saigne » dans les arrières et les basses, particulièrement palpables, ne sont pas là pour jouer.

Présentée en 2.0 comme lors de sa sortie, la VF SD ne peut bien évidemment pas rivaliser avec sa consœur multicanale. Moins ample et terriblement déséquilibrée, elle balance sans retenue des bruitages bien trop prononcés par rapport au doublage, comme éteint à côté. Et pour ceux qui viendraient à se plaindre, non, la voix d’Emmanuel Curtil pour le tueur (un choix, comment dire… Très discutable) ne sonnait pas mieux lorsqu’elle était délivrée en DTS-HD MA 2.0 sur le précédent Blu-ray édité par Studiocanal.

CONCLUSION – Do you like scary movies ?

25 ans après ses débuts en salle, le psychokiller de Wes Craven revient dans une édition limitée (si vous optez pour le steelbook) 4K Ultra HD prête à crier pour lui (mais sans trop de conviction en VF). Restez donc en ligne !

Note artistique
8
Qualité vidéo
8.5
Qualité audio
8.5
0
Scream

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
Ummagumma
Éditeur
9 mois il y a

Excellent film ! Je les remate tous en ce moment 🙂 J’ai un peu peur pour le prochain sans Wes Craven aux commandes… on verra bien.

Ummagumma
Éditeur
9 mois il y a
Répondr à  le loup celeste

Perso j’aime beaucoup les trois premiers et beaucoup moins le 4 ! C’est vrai que passé la surprise du 1 les autres deviennent vraiment plus  »meta » mais j’apprécie ces mises en abîme volontairement comiques et exagérées. Je m’attache bien aux personnages aussi.

4
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x