4K Ultra HD – Édition FR – Sony Pictures – 101 min – 12 octobre 2022

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos
• Anglais DTS-HD MA 5.1
• Français DTS-HD MA 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Précédent
Suivant

ŒUVRE – Certains secrets peuvent tuer…

La nuit de la fête nationale, la voiture de quatre amis percute un homme sur la route. Devant la crainte de leur avenir compromis par ce drame, ils décident de faire disparaître le corps et font le serment de ne rien dire à personne, jamais. Mais l’été suivant, chacun se trouve confronté à des évènements terrifiants…

Très librement adapté du roman Comme un mauvais rêve et bien ancré dans son époque, ce néo-slasher post-Scream délaisse le côté méta de ce dernier au profit d’un premier degré qui lui sied plutôt bien. Et si les frissons sont timides, le mystère aussi nébuleux que peu crédible, les meurtres tout juste sanglants et le tueur peu présent, il fonctionne comme un bon drame adolescent où de jeunes gens sont hantés par l’accident qu’ils ont causé. La réflexion sur le passage à l’âge adulte y est subtile et les personnages, même si caricaturaux, profitent d’une profondeur psychologique balayée par la concurrence. Sans être un classique du genre, Souviens-toi… l’été dernier se pose comme une œuvre efficace.

IMAGE – Un ciré pour les trucider tous !

Opérée en 4K depuis le scan des négatifs 35 mm originaux, la présente remastérisation « roule dessus » l’image du précédent Blu-ray qui était grossière (le piqué), fade (les couleurs) et crémeuse (les blancs).

Formidablement filmique avec un grain argentique d’une belle finesse, ce transfert UHD Dolby Vision particulièrement sain (ni DNR ni EE) affiche une définition aiguisée (la netteté des lieux visités), des détails autrement plus intimes (les traits du visage, les vêtements), une palette colorimétrique éveillée aux primaires plus vibrantes (le ciel bleu, les ballons rouges) et à la carnation plus naturelle, des contrastes élargis aux noirs renforcés (les ombres sont mieux délimitées) et aux blancs plus purs (les robes et autres décorations lors du défilé), et des sources lumineuses largement exaltées (les reflets sur l’eau, l’éclairage artificiel lors du concours de beauté, les phares de la voiture de Max).

SON – Le pacte du silence

Plus terrifiant que le film lui-même, le mixage Dolby Atmos réservé à la VO est aussi audacieux que possible.

La dynamique ne manque pas d’élan, l’immersion est constante avec une scène surround active (les bruits suspects émanant de l’arrière du véhicule de Julie, le public lors du défilé) et une verticalité parcimonieuse (les mouettes au-dessus des quais), les effets tranchants liés à « The Hook » et les ambiances environnementales (le vent, les vagues) sont délivrés avec réalisme, la musique profite d’une ampleur nouvelle, les voix sont d’une grande clarté et le canal LFE soutient le tout avec beaucoup de profondeur.

Même si moins ouvertes à l’avant et plus chiches en atmosphères, les pistes sonores (VO et VF) encodées en DTS-HD MA 5.1 restent immersives et percutantes.

CONCLUSION – L’entrée dans l’âge adulte

Pour son 25ème anniversaire, Souviens-toi… l’été dernier s’est particulièrement bien apprêté (des prestations A/V extrêmement soignées). Il est donc plus facile aujourd’hui de passer outre son opportunisme pour se focaliser sur le drame humain dont il est vraiment question.

Note artistique
6.5
Qualité vidéo
9.5
Qualité audio
9
0
Souviens-toi... l'été dernier

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x