Blu-ray – Édition FR – Koba Films – 97 min – 18 janvier 2023

Format vidéo
• Résolution : 1080p/24
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais DTS-HD MA 5.1
• Français DTS-HD MA 5.1

Sous-titres
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Précédent
Suivant

ŒUVRE – Rambo, First Doom

L’avion de la Royal Air Force du lieutenant Kate Sinclair est abattu au-dessus de l’un des bastions rebelles les plus dangereux d’Afghanistan. Alors qu’elle trouve refuge dans un bunker soviétique abandonné, elle découvre des créatures mortelles…

Retour aux sources manqué pour Neil Marshall avec cette série B horrifique fauchée où les saillies gores et les attaques de gloumoute (en caoutchouc) vénère sont « abattues » par une mise en scène expédiée, des stéréotypes poussiéreux, un jeu d’acteurs risible, des références mal digérées (Aliens, Resident Evil, The Thing…), un amas de situations aberrantes et des punchlines forcées. Les loups-garous des débuts sont donc bien loin dans ce « Daube Soldiers » !

IMAGE – Avoir Lair de rien

Entièrement numérique et pas très belle (une photographie générique au possible), cette image 1080p généralement propre (à quelques plans près où du bruit et du colour banding errent dans les couloirs sombres) déploie des détails fins (de jour comme de nuit) et des contrastes fort à-propos pour que les lieux sous-éclairés restent discernables juste ce qu’il faut. Quant aux couleurs, saturées avec rigueur, elles développent une belle vivacité pour les éclairages artificiels (le bâton vert fluorescent, la lumière d’urgence rouge) et apposent une désaturation certaine pour les extérieurs plombés par le soleil cuisant.

SON – Rester le bec en Lair

S’il est attaqué de toutes parts à l’arrière (le sifflement des balles, la présence des Ravagers, les ambiances atmosphériques), ce mixage 5.1 encodé en DTS-HD MA (en VO comme en VF) manque terriblement de puissance (faible budget oblige) pour que les explosions et autres coups de feu aient le moindre impact. Il y a donc beaucoup de mouvements lors des scènes d’action, mais dépourvues d’énergie, elles perdent en intensité.

Pour le reste, la spatialisation est parfaitement opérationnelle, les dialogues sont d’une grande clarté (le doublage de la VF accentue avec bonheur le côté bourrin des personnages) et la synthwave aux envolées martiales n’échoue pas à nous assiéger.

CONCLUSION – Promesse en Lair ?

Après Hellboy, son reboot de l’enfer, et Sorcière, son drame historique craspec, le réalisateur britannique continue sa « Descent » dans les ténèbres du DTV avec ce pseudo-survival indigent. Mais si cette opération est dans vos cordes, les bonnes prestations A/V du présent Blu-ray vous feront lever les pouces en « Lair » !

Note artistique
4
Qualité vidéo
8
Qualité audio
7
0
The Lair

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x