4K Ultra HD – Édition US – Lionsgate Films – 121 min – 23 juillet 2019

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 2.40

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos
• Français (québécois) Dolby Digital 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Précédent
Suivant

ŒUVRE – Le reboot de l’enfer ?

Voici le retour de Hellboy, le super héros à la peau rouge et aux cornes coupées, tout droit venu de l’Enfer. Au sein d’une unité secrète, il lutte aux côtés des humains pour préserver l’équilibre de l’univers. Mille ans après sa défaite contre le Roi Arthur, Nimue, la Reine de Sang, revient alors d’entre les morts et lève une armée de démons pour plonger le monde dans les ténèbres. Hellboy et son équipe de choc s’engagent dans un combat de titans pour notre survie.

Si la prestation de David Harbour s’impose étonnamment d’elle-même, que les scènes d’action contemporaines s’enchaînent à un rythme endiablé et que le tout est plus fidèle à l’œuvre de Mike Mignola, ce reboot fantastico-horrifique ouvertement plus gore (il s’agit très clairement d’une série B à gros budget) manque de relief et s’avère être bien moins inventive (mais plus serialesque) que les versions plus étoffées et poétiques de Guillermo del Toro. Du rentre-dedans sont fioriture.

IMAGE – Encore et en gore

Des détails rehaussés tout du long (la précision des maquillages, des tissus et des décors est sensiblement améliorée), une profondeur de champ accrue, des couleurs nettement plus riches et nuancées (surtout les teintes rouges, oranges et jaunes), des contrastes plus dynamiques (les blancs sont plus vifs et les noirs plus profonds) pour une meilleure délimitation des zones d’ombre (cf. l’intérieur de la demeure de Baba Yaga), et des sources lumineuses plus intenses (l’épée enflammée, la lumière du jour, les éclairages artificiels).

SON – Hard Rock Forever

Plutôt impressionnante malgré un certain manque de coffre (!), la VO Dolby Atmos délivre un maelstrom particulièrement attrayant d’effets sonores et/ou d’ambiances. La spatialisation est soignée, l’activité surround remarquable, la scène aérienne souvent mise à contribution (des chutes de débris, des voix d’outre-monde, des échos, des monstres et j’en passe), le score enveloppant et les voix toujours claires.

Moins amusante et plus réservée, la VF n’en reste pas moins combative.

CONCLUSION – Nouveau look pour une nouvelle vie ?

Plus violente et vulgaire avec des tas de batailles et de vilains monstres, cette nouvelle adaptation du comics éponyme édité chez Dark Horse évite d’être réduite en cendres grâce à une édition 4K Ultra HD qui met le feu !

Note artistique
6
Qualité vidéo
9.5
Qualité audio
8.5
0
Hellboy (2019)

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x