Présenté en avant-première lors du 30ème Festival du film fantastique de Gérardmer, la dystopie totalitaire nordique Memory of Water, quatrième long métrage de la réalisatrice finlandaise Saara Saarela, donne-t-il l’eau à la bouche ? Comme le récent Vesper Chronicles, cette coproduction européenne modeste adaptée du roman Fille de l’eau d’Emmi Itaranta, partage un récit de SF aux accents post-apo, s’intéresse au parcours d’émancipation d’une jeune femme et délivre un message écologique qui fait échos à notre époque. Loin du Hollywood pachyderme, la SF young adult (Hunger Games, Divergente, etc.) commence à s’animer d’une sensibilité européenne susceptible d’étancher notre soif de cinéphilie !

Notre critique de Memory of Water

Lire la vidéo

Photos de Memory of Water

Diapositive précédente
Diapositive suivante

Saara Saarela, réalisatrice

Saara Saarela

Née en 1971 à Helsinki, Saara Saarela étudie l’histoire du cinéma à Paris et obtient une maîtrise en réalisation de l’école de cinéma d’Helsinki. Elle réalise depuis des courts métrages, des séries télévisées et des films, comme le long métrage Twisted Roots (2009) et le téléfilm policier La Vénitienne (2010) pour Arte. Elle développe actuellement un thriller psychologique en co-production avec la France.

Filmographie

  • 2022 : Memory of Water
  • 2009 : Twisted Roots
  • 2002 : Stipping
  • 2000 : Slow at Heart

Bande-annonce de Memory of Water

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure ! #WeLovePhysicalMedia

Critique JV et ciné toujours prêt à mener des interviews lors de festivals ! Amateur de films de genre et de tout ce qui tend vers l'Etrange. N'hésitez pas à me contacter en consultant mon profil.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x