4K Ultra HD – Édition FR – Condor Entertainment – 112 min – 17 décembre 2022

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : HDR10
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais DTS-HD MA 7.1
• Français DTS-HD MA 5.1

Sous-titres
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Précédent
Suivant

ŒUVRE – Les germes du futur

Dans le futur, les écosystèmes se sont effondrés. Parmi les survivants, quelques privilégiés se sont retranchés dans des citadelles coupées du monde, tandis que les autres tentent de subsister dans une nature devenue hostile à l’homme. Grâce à ses talents de bio-hackeuse, la jeune Vesper rêve de s’offrir un autre avenir…

Influencée par David Cronenberg, H.R. Giger et Hayao Miyazaki, cette fable d’anticipation élégiaque où le merveilleux se mêle à l’étrange ravive la SF européenne trop souvent asservie aux codes hollywoodiens. L’univers post-apo bio est crédible, les personnages sont solidement campés, la direction artistique manifeste d’une inventivité de chaque plan et le récit, même si classique, stimule la curiosité. Mûrement réfléchie, cette œuvre intimiste fait prévaloir l’homme sur le spectaculaire.

IMAGE – Apocalypse végétale

Vivante alors même que le monde se meurt, la fascinante photographie de Feliksas Abrukauskas est parfaitement restituée par ce transfert UHD HDR10 qui fait montre d’un soin de tous les instants. Car triste et boueux, l’univers dépeint, s’il n’a rien de démonstratif, s’affiche avec une constante fermeté.

Les légères traces compressives de son homologue 1080p sont de l’histoire ancienne, la définition ne fluctue guère, les détails fins ont été revus à la hausse (les visages, les costumes et les décors), la palette colorimétrique aux tons bruns laisse poindre des primaires plus denses (les organes du labo, la flore), les contrastes ont été renforcés (les scènes peu éclairées sont plus lisibles) et les sources lumineuses gagnent en éclat (la brillance du rayonnement solaire, la lueur des éclairages intérieurs, la blancheur cotonneuse des nuages, la luminescence des plantes de la serre).

SON – Poésie funeste

Sublimée par la partition éthérée de Dan Levy, cette bande-son impressionne par le réalisme de sa spatialisation. De fait, à l’avant comme à l’arrière (plus développé sur la VO), le moindre bruitage (qu’il soit forestier, organique, humain et/ou biomécanique) est rendu avec une surprenante minutie.

La dynamique ne manque vraiment pas d’aisance (la menace du blob), les voix sont nettes (le doublage français est soigné), la localisation est très détaillée (les engins volants, le piège des herbes rouges) et les basses sont aussi profondes que subtiles.

CONCLUSION – La graine est plantée ?

Visuellement et thématiquement puissante, cette grande fable écologique appartenant à la bio-fantaisie retrouve espoir dans le monde d’après grâce au présent 4K Ultra HD dont les prestations A/V sont proches de la perfection !

Note artistique
8.5
Qualité vidéo
9.5
Qualité audio
9.5
0
Vesper Chronicles

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x