4K Ultra HD – Édition IT – Eagle Pictures – 157 min – 23 mars 2022

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : HDR10
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais DTS-HD MA 5.1
• Italien DTS-HD MA 7.1

Sous-titres
• Italien

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Précédent
Suivant

ŒUVRE – Une Maison divisée

L’histoire vraie de l’empire familial qui se cache derrière la célèbre marque de luxe italienne, Gucci. Sur plus de trois décennies de passions, trahisons, décadence, vengeance et finalement meurtre, le film met en scène ce que signifie un nom, ce qu’il vaut et jusqu’où une famille peut aller pour reprendre le contrôle.

Entre tragédie familiale et farce cinglante, cette luxueuse saga italienne où passion, mensonges, jalousie, trahisons et vengeance rythment le récit (balourd mais captivant), est un défilé de stars (dominés par Lady Gaga, femme monstre éperdue d’avidité) et de tenues grandioses sur un podium certes académique mais follement élégant.

IMAGE – Poker Face

Pour profiter comme il se doit de ce maelstrom de décors fastueux et de costumes plus chics les uns que les autres, direction le présent transfert UHD HDR10 puisque captée en numérique et bénéficiant d’un master intermédiaire 4K, l’image y est vraiment superbe.

Retravaillée en post-prod pour donner l’illusion d’un tournage pellicule (la présence d’un léger grain faussement argentique) et d’une colorimétrie d’époque (la minutieuse désaturation des teintes), elle affiche un piqué encore plus pointu qu’en HD (cf. les détails sur les visages, les vêtements et les arrière-plans), des couleurs adaptées aux évènements (d’abord ambrées avant de se glacer) plus joliment vivifiées (les rouges), un taux de contraste sobrement rehaussé (des noirs plus corsés et des blancs plus purs) et des sources lumineuses d’une tout autre hardiesse (les éclairages d’intérieur, les rayonnements solaires sur la neige, les néons lors de certaines soirées).

SON – Victime de la mode

Essentiellement animée par les personnages dont les dialogues (parfaitement clairs) sont naturellement exsudés par la centrale, la VO proposée en DTS-HD MA 5.1 dispose également d’un score disco-pop ample (des tubes des années 80-90) et d’ambiances bien réparties (l’animation des magasins). Peu sollicité, le canal LFE l’est néanmoins à bon escient.

Aussi délicate et minutieuse que sa consœur, la piste sonore italienne est toutefois plus ouverte à l’arrière (mixage 7.1 oblige).

CONCLUSION – Produit de luxe ou contrefaçon ?

Tirée d’un fait divers scandaleux, la chute vertigineuse de l’empire Gucci (étalée sur plusieurs décennies) voit les limites de sa démesure franchies avec l’édition 4K Ultra HD, dont l’étoffe est de qualité supérieure !

Note artistique
7.5
Qualité vidéo
9.5
Qualité audio
9
0
House of Gucci

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x