SVOD – Plateforme FR – Disney+ – 12 épisodes de 38 à 57 min – 21 septembre 2022

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos
• Français Dolby Digital Plus 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, les tests SVOD sont réalisés avec le débit minimum requis sur chaque plateforme. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de la source testée.

Précédent
Suivant

ŒUVRE – La rébellion commence…

En cette ère dangereuse, Cassian Andor emprunte un chemin qui fera de lui un héros de la rébellion.

Dans une galaxie divisée entre le camp du bien et du mal (alors même que la ligne entre les deux est plus floue que jamais), ce thriller d’espionnage galactique servi par une mise en scène travaillée explore, au sein d’un récit tendu qui sonde l’âme de ses (bigrement bien écrits) personnages tout en dessinant des enjeux politiques aux ramifications insoupçonnées, le côté obscur de la saga.

Au plus près d’une population asservie et parvenant à l’affranchir (enfin) de ses figures éternelles (point de fan-service ici), Tony Gilroy (le créateur de la présente série et scénariste de Rogue One) redonne ses lettres de noblesse à Star Wars et signe avec Andor la meilleure série live-action tirée de l’univers officiel.

IMAGE – La décharge de l’Empire

Visuellement « meurtrie » avec sa photographie délavée et sa plage dynamique modérée, l’encodage Dolby Vision sert essentiellement à rehausser les plus hautes luminances (les voyants sur les moniteurs, la pluie de météorites scintillantes sur Aldhani, les éclairages de la prison sur Narkina 5), renforcer la lisibilité des détails dans les ombres (les scènes de nuit sur Ferrix) et libérer la richesse de nombreuses teintes (la végétation sur Kenari, les néons bleus du bordel sur Morlana 1, la peinture cramoisie de B2EMO, les crédits dorés volés à l’Empire).

Sans en mettre plein la vue, cette image emplie de textures (les fibres textiles, les carrosseries plus ou moins vieillissantes des vaisseaux spatiaux, les fondations en bois des huttes des rebelles) et adroitement contrastée (la blancheur épurée des locaux du BSI sur Coruscant et les noirs parfaitement maîtrisés de l’espace) revendique un réalisme charbonneux à la froideur somme toute opportune.

SON – La révolte suit l’oppression…

S’il faut pousser le volume pour en profiter comme il se doit (une habitude chez Disney), ces pistes sonores agréablement expansives profitent d’un canal LFE étonnamment percutant (cf. le sonneur qui martèle son bloc de beskar).

Enveloppantes à souhait (particulièrement la VO Atmos où la pluie tombe et les engins volants parcourent le ciel) et amplement cadencées par la partition obsédante de Nicholas Britell, elles ne sacrifient jamais la clarté des dialogues même lorsque l’environnement est chargé d’ambiances (les invités de la sénatrice de Chandrila, la procession funéraire sur Ferrix) et/ou d’effets pyrotechniques (les échanges de tirs nourris dans le hangar sur Aldhani).

CONCLUSION – Un nouvel espoir ?

Alors que personne ne l’attendait, ce spin-off de Rogue One qui explore la zone grise d’une galaxie gangrénée par un mal indicible, marque le passage à l’âge adulte pour la licence. Et à suivre en exclusivité sur Disney+, la montée de la rébellion s’est armée en conséquence (les prestations A/V sont à la hauteur de l’évènement) !

Note artistique
9
Qualité vidéo
9
Qualité audio
8.5
0
Star Wars: Andor - Saison 1

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x