SVOD – Plateforme FR – Disney+ – 16 épisodes de 24 à 32 min – 04 janvier 2023

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais Dolby Digital Plus 5.1
• Français Dolby Digital Plus 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, les tests SVOD sont réalisés avec le débit minimum requis sur chaque plateforme. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de la source testée.

Diapositive précédente
Diapositive suivante

ŒUVRE – La retraite des clones

Plusieurs mois se sont écoulés depuis les événements sur Kamino. Poursuivant son périple dans l’Empire après la chute de la République, l’escouade Bad Batch entreprend une série de missions commando qui la mènera dans des endroits aussi inconnus que dangereux, croisant en chemin amis et ennemis aux visages nouveaux ou familiers.

Malgré un début de saison poussif dû à des épisodes fillers plus ou moins inspirés, la série passe la seconde en laissant de côté ses héros (hormis Crosshair, les membres de l’escouade n’évoluent guère) pour s’intéresser davantage aux complots et autres ramifications à l’échelle galactique de l’Empire. Car dans cette galaxie qui n’a aucun scrupule à « jeter » ses clones (tels les vétérans de la guerre du Vietnam), de vrais thèmes sociaux sont posés par Dave Filoni (l’alpha et l’omega de la saga depuis de nombreuses années) alors que la richesse de l’univers Star Wars ne cesse de se développer à bonne distance de ses figures mythologiques (à l’image de la série Andor). Cette seconde saison gagne ainsi en ampleur et en profondeur jusqu’à sa tragique conclusion, un double épisode plein de suspense s’achevant sur un insoutenable cliffhanger. Vivement la saison 3 !

IMAGE – De sombres recoins

Présentée en UHD Dolby Vision à partir d’un DI 4K, l’image à la patine faussement argentique (un léger grain d’une belle finesse) ne manque ni de textures ultra-détaillées (les détails dans les environnements et les modèles des personnages) ni de couleurs richement saturées (le bandeau rouge de Hunter, la peau verte de Cid) ni de jeux de lumière photo-réalistes (les tirs de blasters, le sabre laser du Wookie Jedi, les réacteurs du Havoc Marauder, l’éclairage artificiel des habitations sur Pabu). Hormis la présence d’un peu d’aliasing et de petites baisses de régime du côté de la compression (une poignée de colour banding), c’est superbe !

SON – C’est pas leur guerre

Si l’énorme design sonore du catalogue Star Wars est de la partie, il en est de même pour la sobriété somme toute disneyenne de la dynamique et des basses. Fort heureusement, cette bande-son immersive (les ambiances ne manquent pas) peut compter sur la grande ouverture de sa scène frontale, l’engagement de ses canaux arrière, la clarté de ses dialogues (à écouter de préférence en VO pour la performance vocale de Dee Bradley Baker, la voix derrière tous les clones !), l’élan symphonique du score signé Kevin Kiner et la maîtrise de sa directionnalité (le survol des engins aériens, la présence d’inquiétantes créatures) pour assurer un véritable confort acoustique.

CONCLUSION – L’ascension de l’Empire

Alors que les petites victoires de la Force Clone 99 ne sont qu’une goutte d’eau dans un océan d’atrocités, les exactions de l’Empire continuent d’être étalées au grand jour dans une galaxie de plus en plus mature… Dont les très bonnes prestations A/V délivrées par Disney+ ne dissimulent rien de ses différents aspects !

Note artistique
7.5
Qualité vidéo
8.5
Qualité audio
8
0
Star Wars: The Bad Batch – Saison 2

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x