C’est Halloween, le jour du seigneur des Enfers, la fête de Cthulhu et autres démons qui ne demandent qu’à conjurer l’espoir et la joie de vivre. Et comme on fait dans l’originalité sur MaG, on vous a concocté une petite sélection de courts métrages qui valent le détour. De l’horreur, de l’effroi, du fantastique, de l’animation, un peu de SF mais aussi et surtout du bizarre de quoi titiller vos émotions les plus refoulées. Un tour du monde de l’Etrange sélectionné par nos soins ! Certains sont encore cantonnés aux festivals mais on a essayé autant que possible de vous mettre les liens officiels vers les films sur les plateformes gratuites ou payantes. Nous ne rajouterons qu’une chose : Redrum, redrum, redrum…

Sommaire

The ABCs of Deaths

Provenance : International | Date de sortie : 2012 | Où voir le film ? VOD, DVD, Blu-ray
Réalisation : 26 réalisateurs | Production : International | Durée : Variable

On commence avec une oeuvre “rigolorrifique. Conçu comme une anthologie de courts métrages, The ABCs of Deaths est un tour du monde de l’horreur et de l’étrange basé sur l’alphabet et la mort. Chaque lettre aura droit à sa façon de rendre le dernier souffle avec tous types de styles et techniques signés par 26 réalisateurs. Si la qualité est variable, cela reste un plaisir coupable augmenté par la curiosité générée par l’attente de certaines lettres, alors que les morts s’enchaînent de façon incongrue. Rien que pour le court de Lee Hardcastle, sobrement intitulé Toilette et tout en argile, cette anthologie vaut le détour. De l’humour noir comme on aime : noces, orgasmes, vagissements : autant de curiosités morbides à satisfaire. 

…par KillerSe7ven

Pingu's The Thing

Provenance : Angleterre| Date de sortie : 2020 | Où voir le film ? Youtube
Réalisation et production : Lee Hardcastle | Durée : 1 ,20 min

Devenu viral il y a quelque années, ce court improbable crossover entre Pingu et Carpenter est suffisamment cramé pour valoir le détour sur la chaîne de l’artiste Lee Hardcastle. Moins de deux minutes mais quelle prouesse. C’est ce qu’on appelle du gore à modeler comme on dit dans le jargon ! On conseillera tout de même à ceux qui sont restés dans une grotte depuis 1982 de voir l’orginal avant, spoilers oblige ! 

…par KillerSe7ven

Vulvine, Reine d'Extase

Provenance : France | Date de sortie : 2022 | Où voir le film ? Shadowz
Réalisation : 5 réalisatrices et réalisateurs | Production : Ecole Goblins | Durée : 8 min

Conte érotico-horrifique narrant l’histoire de la reine Vulvine, dont le mari vient de succomber à la petite-mort (c’est le cas de le dire !), désormais lancée à la poursuite d’une expérience macabro-sexuelle qui lui file entre les doigts… Cette superbe animation offrant de véritables tableaux à la composition particulièrement soignée, après avoir échappé à la censure qui le rendait quasiment invisible partout sur le Web, retrouve la voie du public grâce à Shadowz. Une pépite d’animation créée dans le cadre de l’Ecole Goblins de Paris, promesse d’un avenir radieux pour le futur du cinéma d’animation !

…par Mr. Wilkes

Zygote

Provenance : Afrique du Sud | Date de sortie : 2017 | Où voir le film ? Youtube, Oats Studios
Réalisation : Neil Blomkamp | Production : Oats Studios | Durée : 22 min

Neil Bloomkamp, qui signait l’excellent District 9 il y a presque 15 ans déjà, n’a jamais caché son amour de la SF et de l’horreur. Dans son anthologie dispo sur Youtube gratuitement, on retrouve touts les facettes d’un réalisateur indépendant qui  ne manque pas de style. Horreur SF décomplexée, Zygote reprend l’héritage des séries B et la tension d’Alien. Deux rescapés vont devoir survivre face à une aberration qui a peut-être même inspiré l’incroyable séquence de l’hopitâl de The Last Of Us 2. Le stress grimpe crescendo jusqu’au final jouissif. Si on a un seul regret, c’est sans doute que le réalisateur sud-africain n’ait pas (encore) franchi le cap de sortir des longs sur ces mini concepts particulièrement grisants. 

…par KillerSe7ven

Blank Narcissus (Passion of the Swamp)

Provenance : Royaume-Uni, Australie | Date de sortie : 2022 | Où voir le film ? MUBI
Réalisation : Peter Strickland | Production : Prototype, Arcadia, Container | Durée : 12 min

Un réalisateur de films porno commente un film underground qu’il a récemment redécouvert. Les rêveries érotiques du jeune homme dépeint par le film se superposent alors au récit désenchanté de l’histoire d’amour du narrateur. Ici le réalisateur du remarqué Berberian Sound Studio (primé au Festival de Locarno en 2012) propose un court plus fantasmagorique qu’horrifique, résolument queer et à l’esthétique onirique. Une proposition idéale pour un Halloween Not Safe For Work !

…par Mr. Wilkes

Le jour où Maman est devenue un Monstre

Provenance : France | Date de sortie : 2017| Où voir le film ? Youtube
Réalisation : Joséphine Darcy Hopkins| Production : Les films de la Mouche | Durée : 23 min

Premier court métrage de Joséphine Darcy Hopkins, déjà co-scénariste du thriller Inexorable (lire notre critique), Le jour où Maman est devenue un Monstre est d’une efficacité redoutable. Comme son nom le suggère d’entrée de jeu, une petite fille va voir sa mère se métamorphoser en une étrange créature. La séquence d’ouverture sait immédiatement poser son ambiance feutrée alors que la mère raconte une histoire en ombres chinoises à sa petite. Le fantastique semble s’immiscer entre les lignes de l’imaginaire, alors qu’on partage une certaine appréhension à la croisée du réel. La complicité de la mère et de sa fille va elle aussi accomplir sa mue totale vers l’horreur en renversant les rôles de la parentalité avec tendresse. 

…par KillerSe7ven

Nuage

Provenance : France | Date de sortie : 2020 | Où voir le film ? Canal +
Réalisation : Joséphine Darcy Hopkins | Production : To be continued | Durée : 28 minutes

Second court métrage de Joséphine Darcy Hopkins, Nuage est un court pré-pocalyptique qui met en scène deux adolescentes aux personnalités contraires : Capucine est d’apparence confiante, animée par une fougue insolente et Eugénie est autrement plus réservée. Alors qu’un nuage radioactif s’apprête à s’abattre sur la ville, le film bascule vers le road movie. Ecrit avec justesse, l’ambiguité des relations adolescentes se dessine entre transferts, désirs et colères refoulées sur toile de deuil. La réalisatrice signe un second court particulièrement sensible où l’ode à la vraie vie – qu’on sait absente -vient bousculer un monde balisé par les normes. Un film qui respire la liberté et l’envie de dire merde aux conventions et injonctions sociales.

…par KillerSe7ven

Les dents du bonheur

Provenance : France | Date de sortie : 2022 | Où voir le film ? Arte
Réalisation : Joséphine Darcy Hopkins | Production : To be continued | Durée : 24 min

Troisième court de Joséphine Darcy Hopkins, Les dents du bonheur vient tout juste d’être primé au FEFFS. Bon, on ne vous cache pas qu’on n’a pas réussi à ne choisir qu’un seul de ses films comme chacun d’entre eux semble se compléter et révéler des reflets de la personnalité de cette jeune réalisatrice prometteuse. On publiera très prochainement une interview sur cette auteure qu’on ne manquera pas de suivre à l’avenir. Sans doute le plus social des trois courts, Les dents du bonheur est une proposition sensible où le monde des adultes et des enfants se reflètent en miroir.

Madeleine, huit ans, accompagne sa mère esthéticienne chez de nouvelles clientes fortunées. Pendant que sa mère joint les deux bouts, la petite est invitée à jouer avec d’autres enfants à un jeu de société où l’argent est le moteur du succès. L’insouciance de l’enfance se retrouve alors confrontée à une lutte des classes amère, où l’on paie de sa chair du fait de sa classe sociale. Métaphore crue mais où le cynisme n’efface jamais l’espoir, Les dents du bonheur est porté par de jeunes actrices exceptionnelles autant qu’une écriture au scalplel. A voir d’urgence.

…par KillerSe7ven

The Death of David Cronenberg

Provenance : Canada | Date de sortie : 2021 | Où voir le film ? YouTube
Réalisation : Caitlin Cronenberg, David Cronenberg | Production : – | Durée : 1 min

Le maître David Cronenberg qui admire sa propre mort : voilà le projet de cet ultra-court tourné avec la complicité de sa fille Caitlin Cronenberg. Et en une minute à peine, le réalisateur de La Mouche et du récent Les Crimes du futur  (son dernier) parvient à injecter avec un certain brio toute la détresse que l’on peut ressentir face à la vieillesse et à l’inéluctable passage de la faucheuse. Réussir en si peu de temps à rendre un plan parfaitement iconique et à jamais gravé dans les rétines, il fallait le faire !

…par Mr. Wilkes

Drijf (À la dérive)

Provenance : Belgique | Date de sortie : 2023 | Où voir le film ? Arte
Réalisation : Levi Stoops | Production : Annemie Degryse | Durée : 14 min

Film remarqué au festival d’Annecy, A la dérive fleure l’oeuvre née du confinement. Levi Stoops raconte avoir voulu retranscrire les émotions qui ont pu traverser les couples, chahutés par cette situation étouffante exceptionnelle qui aura éteint bien des désirs. Jeremy et Aurora sont perdus en mer. Alors qu’ils voulaient voir des dauphins, leur échappée marine vire au naufrage et à l’incompréhension générale. Les désirs se croisent comme si le couple n’était jamais sur le même rapport. Ironie du sort alors qu’ils sont pourtant sur le même bateau. Avec son style minimaliste qui colle parfaitement à la peau des personnages nus comme des vers, ce court fait preuve d’un ton absurde qui lui donne un cachet sans équivalent. Une pépite belge à voir sur Arte.

…par KillerSe7ven

Death Metal

Provenance : USA | Date de sortie : 2016 | Où voir le film ?  Shadowz
Réalisation : Chris McInroy | Production :  – | Durée : 5 min

Un metalleux en manque d’attention – et d’argent – se trouve légataire d’une mystérieuse guitare électrique bénie par nul autre que Satan en personne. Mais lorsqu’il néglige les règles à appliquer pour y jouer, l’enfer se déchaînera autour de lui. Petit court métrage de comédie horrifique, Death Metal offre une bonne dose de gore. Entre effets pratiques et hectolitres d’hémoglobine, le réalisateur de courts Chris McInroy n’y va pas avec le dos de la cuillère… Un court idéal pour un Halloween ensanglanté.

…par Mr. Wilkes

Phlegm

Provenance : Suisse | Date de sortie : 2021 | Où voir le film ? Canal +
Réalisation : Jean David Bolt | Production : Filippo Bonacci | Durée : 6 min

Présenté il y a deux ans au FEFFS, Phlegm fait partie de ces courts au concept radical que ne renierait pas Quentin Dupieux. Au milieu des grattes ciels et des cols blancs qui se croisent à toute vitesse, Oscar est en retard. Dans ce monde à toute allure, un escargot va précipiter le film vers l’absurde le plus total. Un film qui rappelle que les concepts les plus simples sont souvent les meilleurs ! 

…par KillerSe7ven

Carne de Dios

Provenance : Argentine | Date de sortie : 2023 | Où voir le film ? Vimeo
Réalisation : Patricio Plaza | Production : Ojo Jaro | Durée : 20 min

On va cette fois-ci du côté de l’Argentine pour cette animation pour adultes garantie sans filtre. Tout en suggestion, Patricio Plaza parvient à nous précipiter dans son univers crade avec un style graphique où les traits tranchés des visages des personnages  décuplent leurs émotions. Alors qu’un curé poursuit une enfant dans les champs, la figure du croquemitaine se renverse des années plus tard. 

Avec son nez protubérant à l’instar du personnage de la BD Blast, l’Homme d’Eglise a une apparence dérangeante. Fiévreux et en proie à des champignons hallucinogènes, le film bascule vers un cauchemar effroyable où nul n’entendra vos prières. Le réalisateur argentin propose une descente aux enfers qui inverse les rôles de bourreau et victime avec intelligence. Un défoulement visuel qui fait échos aux travers de l’Eglise rongée par la pédophilie et le déni. Une décharge sous acides à la puissance symbolique exceptionnelle. 

…par KillerSe7ven

Y a-t-il une vierge encore vivante ?

Provenance : France | Date de sortie : 2015 | Où voir le film ? MUBI
Réalisation : Bertrand Mandico | Production : Ecce Films  | Durée : 9 min

Fidèle à ce que fait habituellement Mandico, Y a-t-il une vierge encore vivante ? propose le pseudo-biopic d’une Jeanne d’Arc qui aurait échappé au bûcher. Évidemment avec ce réalisateur, il prend la forme d’une errance onirique et poétique, oscillant entre gore assumé et nudité frontale, où Jeanne “the slut” tomberait sur une semi-vierge qu’elle déciderait de capturer et d’entraîner avec elle…

Pas vraiment horrifique, Y a-t-il une vierge encore vivante ? se classerait plutôt dans du fantastique surrané qui aurait digéré et régurgité La Bête de Borowczyk (encore lui !). Dérangeant et expérimental, voilà le court de la sélection particulièrement adapté aux froussards…

…par Mr. Wilkes

Le censeur des rêves

Provenance : France | Date de sortie : 2021 | Où voir le film ? NC
Réalisation : Léo Berne et Raphaël Rodriguez | Production : Iconoclast Films | Durée : 18 min

Le censeur des rêves avait marqué le FEFFS comme le NIFFF il y a deux ans. “Au fond personne ne croit à sa propre mort et dans son inconscient, chacun est persuadé de son immortalité” disait Freud. Mais avait-il seulement pensé aux petites mains qui œuvrent derrière notre conscience ? C’est la réponse hallucinée qu’apportent Léo berne et Raphaël Rodriguez au penseur. Chaque soir, le Censeur et son équipe modèrent les rêves de Yoko et fond du mieux qu’ils peuvent pour masquer les idées noires.

Les deux loustics se retrouvent à assister à une successions de scènes improbables avec un côté Do It Yourself qui fait mouche. Les figurants s’articulent sous les injonctions des deux compères blasés et rattrapé par l’imagination de Yoko. Un film plein d’idées  qui se renouvelle en jouant sur le champ et le hors champ avec des situations toujours plus déjantées !

…par KillerSe7ven

The Nest

Provenance : Canada| Date de sortie : 2013 | Où voir le film ? YouTube
Réalisation : David Cronenberg | Production : –  | Durée : 9 min

Court-métrage composé d’une interview en un champ amputé de son contre-champ, présentant un docteur (David Cronenberg en personne, que l’on entendra uniquement) et sa patiente (Evelyne Brochu) persuadée d’avoir un nid d’insectes croissant à l’intérieur de l’un de ses seins. Dispositif ultra simple mais ambiance glauque à souhait, où suinte en somme tout le cinéma de Cronenberg. Body-horror, évidemment, mais plus psychologique que graphique, où les rôles se mélangent jusqu’à une fin que l’on n’aura pas vu venir. Un petit bijou du maître de l’horreur, à déguster sans modération pour Halloween !

…par Mr. Wilkes

Rainer, a vicious dog in skull valley

Provenance : France | Date de sortie : 2023 | Où voir le film ? TBA
Réalisation : Bertrand Mandico | Production : Orphée Films | Durée : 26 min

Avant de voir Conann, version fémino-fantaisiste du mythe de Robert E.Howard, la court de Bertrand Mandico s’impose comme une étape test pour entrer (ou non) dans l’univers si singulier du réalisateur. On retrouve le personnage de Rainer et les nombreuses itérations de l’héroïne cimmérienne dans un décor à l’image de l’oeuvre folle de cet auteur où le désir croise systématiquement la fantaisie. Déstabilisant au début, on finit petit à petit par se faire happer par cet univers déviant qui ne cesse de s’auto-alimenter. Un amuse-bouche avant le psychotrip Conann dont on publiera très prochainement une interview sur MaG.

…par KillerSe7ven

Birds whose Legs Break Off

Provenance : Pays-Bas | Date de sortie : 2022 | Où voir le film ? Shadowz
Réalisation : Dirk Veschure | Production : –  | Durée : 7 min

Gagnant du Prix Shadowz de l’édition 2023 du festival Court Métrange, Birds whose Legs Break Off est un petit condensé d’humour noir. A rapprocher du ton des deux compères de BD de Charb Maurice et Patapon (le chien bisexuel anarchiste et son compère félin asexuel ultra-libéral), ce court-métrage invoque un monde où, succombant à une étrange maladie, les oiseaux voient leurs pattes se briser les unes après les autres.

Bien sanglant malgré son apparence cartoonesque au trait ultra simpliste, le court-métrage se joue d’un effet d’emballement parfaitement maîtrisé, aussi drôle que dégoûtant, notamment grâce à une maîtrise experte du sound-design. Une proposition de court-métrage idéale pour un Halloween crado !

…par Mr. Wilkes

Venus

Provenance : France | Date de sortie : 2023 | Où voir le film ? TBA
Réalisation et production : Mickaël Dusa et Jolan Nihilo| Durée : 10 min

C’est sans nul doute le film choc de cette sélection. Un court métrage qui était présenté dans la section midnight movie du FEFFS. Attention : âmes sensibles, s’abstenir.Venus n’est pas un film à mettre entre toutes les mains. Le synopsis annonce la couleur macabre : tombée enceinte à la suite d’un viol, une femme revit son traumatisme dans un cauchemar qui semble éternel malgré la brièveté du film. Venus se propose de partager un trauma qui prend à la lettre l’étymologie de l’empathie : “souffrir avec l’autre”. Conçu comme un court organique et charnel, la performance de l’actrice Naya Piquemal confine au calvaire aussi bien physique qu’émotionnel.

Dans un dégueulis organique et purulent, l’effroi passe par un corps supplicié, hanté par des émotions contraires qui confinent aux stigmates. Ce sont aussi les cris propres à la détresse solitaire de la victime qui sont insoutenables. Le corps en rondeurs de l’actrice s’affranchit des diktats et pose en filigrane la question du tabou de la représentation. Le symbole de Vénus, déesse de la fécondité est ici subverti, poussé à l’épuisement entre le dégoût d’une maternité devenue fardeau et des pulsions boulimiques qui dénotent la volonté de digérer l’horreur. Du body horror viscéral mais miroir du réel : si Venus dérange, c’est aussi qu’il est le reflet d’une société qui ne s’est jamais libérée du viol.

…par KillerSe7ven

Jibaro

Provenance : Espagne | Date de sortie : 2022 | Où voir le film ? Netflix
Réalisation : Alberto Mielgo | Production : Netflix (Love Death and Robots) | Durée : 17 min

Signé Alberto Mielgo, ce court métrage avait fait sensation lors de la sortie de la saison 3 de la série Love, Death and Robots. Avec son parti pris esthétique original, Jibaro mélange des décors ultra réalistes avec des personnages aux animations hachées. Jibaro raconte un combat entre un chevalier atteint de surdité et succube qui hante le fond du lac.

Le réalisateur explique qu’il voulait “créer quelque chose comme une relation entre deux prédateurs”. Cette sirène qui a emporté nombre de guerriers se met à danser avec virtuosité pour enivrer le chevalier. Le désir de la mort à son apogée, comme une paralysie du sommeil rattrapée par une poésie macabre que seul connaissent les personnes au sommeil trouble. Magnifique. 

…par KillerSe7ven

Asmodeus

Provenance : Canada | Date de sortie : 2021 | Où voir le film ? Shadowz
Réalisation : Eric Falardeau | Production : –  | Durée : 11 min

Muet et expérimental, Asmodeus (a)narre l’histoire de possession d’un homme par trois incarnations féminines du démon au nom éponyme. Baigné d’une nappe de musique aux accents rock, la messe noire qui se joue devant nos yeux mêlera autant imageries transgressives, lubricité débridée et folk horror au féminin.

Le réalisateur de Thanatomorphose (un long également disponible sur Shadowz) propose ici un court clivant, taiseux, en noir et blanc et au grain typique des tournages en Super 8. Cette production québécoise mêlant sexe et sang sera le court idéal pour un Halloween placé sous le signe de la possession !

…par Mr. Wilkes

Huldra

Provenance : Suède | Date de sortie : 2021 | Où voir le film ? Arte
Réalisation : John Boisen et Björn Fävremark | Production : Robert Danielsson et Helena Akerström | Durée : 14 min

Le lac n’a jamais cessé d’inspirer les récits fantastiques. Alors que sa compagne est partie, Emil reste seul avec son nourrisson dans un chalet forestier. Après la disparition de son chien, le père est gagné par une fiève hallucinatoire à moins qu’il ne s’agisse de la réalité. Le paranormal s’installe progressivement jusqu’à générer sa propre variation du mythe nordique d’Huldra, créature  du folklore scandinave qui prend l’apparence d’une jeune femme pour mieux se repaître de ses proies. Malgré un acting pas aussi convainquant que son idée de départ, Huldra propose un récit fantastique classique mais efficace dans un registre qui lorgne du côté du conte.

…par KillerSe7ven

Dog Apartment

Provenance : Estonie | Date de sortie : 2022 | Où voir le film ?  Arte
Réalisation : Priit Tender | Production : 2022 | Durée : 13 minutes

Dog Apartment est l’un des courts les plus barrés de cette sélection. Outre son animation léchée en stop motion, ce film estonien regorge d’idées toutes plus barjos les unes que les autres, à commencer par ce personnage en combinaison molletonnée pour se protéger de son lavabo, chimère entre un évier et… un chien ! Il vaut mieux nourrir la bête d’une floppée de saucisses pour calmer ces ardeurs. Derrière l’absurde se cache une jolie métaphore des rêves déchus et de la dureté de la condition ouvrière. 

…par KillerSe7ven

Cigarette Burns

Provenance : USA | Date de sortie : 2005 | Où voir le film ?  DVD / Blu-Ray
Réalisation : John Carpenter | Production : Bo Altherr,  Lisa Richardson, Tom Rowe | Durée : 59 min

On vous voit venir : c’est une sélection de courts et voilà un film de 59 minutes. Que nenni malheureux ! Le CNC l’affirme mordicus : la durée maximale d’un court est de… 60 minutes ! Du coup Cigarette Burns a toute sa place ici et quand bien même, impossible de ne pas recommander ce chef d’oeuvre méconnu de John Carpenter. Variation de l’Antre de la Folie, changez le livre maudit par un film, Sam Neill par Norman Reddus dans l’un de ses premiers rôles et vous obtenez La fin absolue du monde ou Cigarette Burns en anglais. 

Plus moderne que le film culte de 1994, Cigarette Burns jouit d’une ambiance pesante et ce sentiment d’inquiétante étrangeté, nourri par l’obsession de ce collectionneur joué par le vampirique Udo Kier. Ce riche propriétaire charge le jeune Kirby de rechercher le Grâal : un film si prisé qu’il aurait rendu son public fou… Ce Carpenter de la série anthologique Masters of Horrors se joue du troisième mur jusqu’à contaminer le spectateur. Sans doute le plus lynchéen de ses films, le maître s’aventure ici sur un terrain au liseré du réel et parvient à envouter son spectateur. Immanquable ! 

…par KillerSe7ven

Sexsomnia

Provenance : USA | Date de sortie : 2014 | Où voir le film ?  Vimeo
Réalisation : Paul Minor | Production :  Steve Shaw | Durée : 4 min

Particulièrement léché visuellement, Sexsomnia dessine les contours brumeux et nocturnes d’une promenade déshabillée, dont les réminiscences délurées s’offrent au spectateur. Bercé d’une ambiance eighties et d’un format carré particulièrement à propos, le court touche du doigt un trouble du sommeil bien réel qui lui donne d’ailleurs son titre : la sexsomnie. Une sous-compartimentation de somnambulisme dont le sujet succombe à des pulsions sexuelles durant son sommeil sans en avoir la moindre réminiscence au réveil…

Évidemment sensible par les problèmes moraux et physiques que le trouble peut engendrer à sa victime, la sexsomnie est ici traitée par l’angle voyeuriste: le sujet du court-métrage apparait dans une chambre d’hôpital, branchée à une multitudes de fils dont on comprendra qu’ils viennent lire dans son cerveau les visions érotiques qui suivront. Plus dérangeant que terrifiant, Sexsomnia se veut une proposition caliente dans cette sélection d’Halloween plutôt riche en hémoglobine.

…par Mr. Wilkes

Jenifer

Provenance : Italie | Date de sortie : 2005 | Où voir le film ?  DVD / Blu-ray
Réalisation : Dario Argento | Production : Dario Argento | Durée : 59 min

Depuis les premiers giallos du maître italien, la filmographie du réalisateur n’aura cessé d’évoluer. Comme beaucoup de grand noms du cinéma, Dario Argento aura lui aussi apporté sa pierre à l’édifice de l’anthologie Masters Of Horros avec Jenifer, film de genres qui ne cesse de surprendre. Adaptation d’une courte BD de Bruce Jones et Bernie Wrightson parue dans la légendaire revue Creepy qui marqua les années 70, Jenifer croise les genres et bouscule le spectateur entre thriller, horreur et fulgurances sexuelles. Le film s’ouvre sur un inspecteur qui sauve une jeune femme d’un déséquilibré qui la poursuivait avec un hachoir. 

Cette victime défigurée et atone peut sembler hideuse et pourtant, tous les hommes qui croisent son regard noir finissent éconduits, comme envoutés par un mauvais sort. Sans jamais chercher à expliquer les ressorts du surnaturel, Dario Argento parvient à fasciner son spectateur. Par un troublant jeu corporel, le monstre schizophrène se mue aussitôt en objet de désir. Tantôt bestiale, tantôt fragile, Jenifer déroute le spectateur en traversant les genres et en subvertissant les codes : de l’horreur au gore, de la série B jusqu’à un érotisme sensoriel qui flirte avec la pornographie, ce court de Dario Argento dénote par sa capacité à s’affranchir de toutes contraintes. tout en interrogeant les ressorts d’une masculinité (supposée) protectrice.

…par KillerSe7ven

Critique JV et ciné toujours prêt à mener des interviews lors de festivals ! Amateur de films de genre et de tout ce qui tend vers l'Etrange. N'hésitez pas à me contacter en consultant mon profil.

Buvant les Stephen King comme la sirupeuse abricotine de mon pays natal, j’ai d’abord découvert le cinéma via ses (souvent mauvaises) adaptations. Épris de Mrs. Wilkes autant que d’un syndrome de Stockholm persistant, je m’ouvre peu à peu aux films de vidéoclub et aux poisseuses séries B. Aujourd’hui, j’erre entre mes cinémas préférés, les festivals de films et les bordures de lacs helvétiques bien moins calmes qu’ils en ont l’air.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
Mr Wilkes
1 mois

Trop de géniaux courts découverts grâce à ce cher @killerSe7ven, mais “Les Dents du Bonheur” reste le gros gros coup de cœur !

trackback

[…] force de remuer l’écume des festivals, on finit toujours par trouver des perles. Après notre sélection de courts métrages où l’on vous suggérait la filmographie de la réalisatrice Joséphine Darcy Hopkins, qu’on […]

trackback

[…] Drôle, barré, érotique et macabre, on retrouve tous les ingrédients du long mais en se focalisant plus sur la parole et le point-de-vue de Rainer (la géniale Elina Löwensohn, qu’on retrouvera également en medium dans le prochain Betrand Bonello, La Bête, et dans tous les courts de cette sélection). Une parfaite après-séance au long-métrage de Mandico donc (ou séance test pour entrer ou pas dans l’Univers du réalisateur avant Conann, comme l’indiquait Killerse7ven dans la sélection de courts pour Halloween !). […]

4
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x