4K Ultra HD – Édition FR – Metropolitan – 228 min / 235 min / 263 min – 16 décembre 2020

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos
• Français DTS-HD MA 5.1
• Français DTS-HD MA 6.1 (Le Retour du Roi)

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation.

ŒUVRE – Non mais dites donc, c’est bien ou pas ?

Le jeune hobbit Frodon Saquet hérite d’un anneau. Il s’agit de l’Anneau Unique, instrument de pouvoir absolu qui permettrait à Sauron, Seigneur des Ténèbres, de régner sur la Terre du Milieu et de réduire en esclavage ses peuples…

Adaptation très respectueuse de l’immense univers imaginé par Tolkien, Le Seigneur des Anneaux est une trilogie d’heroic fantasy envoûtante et hautement spectaculaire qui a marqué à tout jamais l’histoire du cinéma.

IMAGE – Tout le monde il est beau, vous êtes sûrs ?

Aspirant à harmoniser sa saga de la « Terre du Milieu », Peter Jackson a modernisé la photographie de son (chef-d’) œuvre.

Nettement plus réaliste (les filtres vaporeux ne sont plus du voyage), le nouvel étalonnage des couleurs fait merveille… Comme d’ailleurs le rééquilibrage des contrastes, aujourd’hui plus appuyés, qui permet aux scènes de nuit de gagner en lisibilité et aux CGI de paraître mieux intégrés. Quant aux éclairages, le moindre éclat de lumière brille d’une magnifique vibrance.

Cette féerie visuelle est pourtant amoindrie par l’usage, discret mais réel, de DNR… mais pas seulement. Car captation 35 mm oblige, le grain argentique est bien plus timide qu’il ne le devrait. Du coup, pas aussi détaillée qu’escomptée (mais toujours un poil plus qu’en HD), l’image use de-ci de-là d’edge enhancement.

SON – Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende !

Côté bande-son, le mixage Dolby Atmos est enveloppant (une vraie bulle sonore), d’une précision sans faille (des effets et/ou ambiances de partout), dynamique et massif (cf. les basses). En un mot, le résultat est renversant… Surtout que la titanesque partition d’Howard Shore s’accorde à merveille avec l’ensemble.

Dans une moindre mesure, les VF DTS-HD MA (5.1 et 6.1) restent d’une grande efficacité.

CONCLUSION – Toute bonne chose a une fin…

Quoi de mieux que le support 4K Ultra HD pour une fresque aussi monumentale ? Pour l’heure, rien !

Note artistique
10
Qualité vidéo
8
Qualité audio
10
0
Le Seigneur des anneaux – La Trilogie

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
trackback

[…] (Le Seigneur des anneaux), Herbert (Dune), Asiimov (Fondation), Mézières (Valérian), Flash Gordon (Frederick Stephani, […]

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x