SVOD – Plateforme FR – Netflix – 97 min – 23 septembre 2022

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 2.20

Bande-son
• Français Dolby Atmos

Sous-titres
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, les tests SVOD sont réalisés avec le débit minimum requis sur chaque plateforme. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de la source testée.

Précédent
Suivant

ŒUVRE – En état de siège

La mort tragique de leur frère cadet dans des circonstances troubles, va en quelques heures faire basculer la vie d’une fratrie dans le chaos.

Un exercice de style crépusculaire conçu comme une grande tragédie-molotov qui n’assène aucune vérité (ni étude sociale ni message politique) et choisit de « regarder » le destin funeste de trois frères qui se déchirent. Et régi par une unité de lieu (une banlieue) et de temps (une nuit), ce tour de force technique (des plans-séquences hallucinants) sur fond d’émeute restitue le chaos avec une rare fureur pour mieux nous rappeler que la violence n’engendre que la violence. En résumé, un opéra nihiliste visuellement sidérant où tout le monde à sa part d’ombre.

IMAGE – La « tess » s’embrase

Avec son imagerie « pyromane », cette photographie pleine d’emphase aurait dû flamboyer sur un écran de cinéma. Mais à défaut, le présent transfert UHD Dolby Vision parvient à retranscrire la claque visuelle qu’est Athena avec bien peu d’accrocs.

Car hormis une compression qui doit (beaucoup) batailler dans l’obscurité ambiante et/ou au travers de la fumée, il n’y a rien à redire sur cette forte proposition graphique à la définition optimale, au piqué digne d’éloges, à la palette colorimétrique vindicative (les fumigènes), aux noirs réalistes et aux sources lumineuses (les feux d’artifices) déchaînées.

SON – Petit frère

Au rythme d’explosions permanentes et d’un requiem lyrique aux chœurs grégoriens, cette bande-son méchamment immersive est une tempête acoustique de tous les instants.

Les mortiers ne manquent pas d’impact, la dynamique est très énergique, les habitants de la Cité comme la présence policière squattent les arrières et la scène de hauteur sait se faire entendre lorsque la narration le réclame (un vrai « concours » de pyrotechnie).

Comme de bien entendu, un meilleur débit (sur support physique par exemple) aurait permis une puissance encore accrue (le canal LFE semble en garder sous le coude) et la libération de certaines ambiances (plus de détails en somme).

CONCLUSION – Ma 6-T est en guerre

Afin de nous plonger au plus profond de cette tragédie (grecque) urbaine, le service de streaming Netflix n’a vraiment pas lésiné sur les moyens (Dolby Vision + Dolby Atmos) avec des prestations A/V robustes. Un Molotov pour les gouverner tous ?

Le podcast 🎙️ de Guirich

La bande-annonce

Note artistique
9
Qualité vidéo
8.5
Qualité audio
9.5
0
Athena

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x