4K Ultra HD – Édition US – Lionsgate Films – 107 min – 21 juin 2022

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos
• Français (parisien) Dolby Digital 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Précédent
Suivant

ŒUVRE – Dans la peau de Nicolas Cage

Insatisfait et confronté à la ruine financière, l’acteur Nick Cage accepte une offre d’un million de dollars pour assister à la fête d’anniversaire d’un riche admirateur. Mais le séjour prend une toute autre tournure lorsque la CIA le recrute pour enquêter sur les activités criminelles de son hôte…

Sans méchanceté aucune et bourrée d’autodérision, cette comédie d’action méta se moque gentiment de sa « légende » qui prend un malin plaisir à jouer avec son image publique. Mais si elle offre à son comédien un retour fracassant sur le devant de la scène, cette farce drôle et enlevée où les répliques font mouche manque de folie pour être raccord avec l’excessif Nick Cage.

IMAGE – Invité chez un fan

Issue d’un tournage en 4.5K et finalisée en 4K (le DI), l’image profite d’une véritable mise à niveau en UHD Dolby Vision même si certains choix artistiques (comme une plage dynamique modérée) limite sa portée.

L’augmentation de la résolution est évidente avec des détails plus nets (les pores et/ou les poils du visage, les textures des vêtements), la reproduction des couleurs gagne en cohérence avec une chaleur accrue et des primaires enrichies (les rouges, les bleus et les verts), et la transcription des contrastes se veut un peu plus mordante avec des noirs plus pénétrants et des sources lumineuses plus authentiques (notamment les reflets à la lumière du jour).

SON – Nicolas Fu**iiiiiiiiiiiiing Cage !

Peu agressive (la dynamique et les basses se ménagent jusqu’à la dernière ligne droite) et n’usant qu’occasionnellement de la verticalité du son (des oiseaux, des chutes de débris, des coups de feu), cette bande-son Dolby Atmos alimentée prioritairement par les dialogues (toujours clairs et nets) a recours à une partition musicale subtilement intégrée et à quelques ambiances atmosphériques bien placées (les bruits de la ville).

Moins naturelle et profonde (cf. le grondement des moteurs), la VF(F) n’en est pas moins efficace avec un doublage de qualité et une spatialisation effective.

CONCLUSION – Castor Troy ressort les flingues ?

Dans l’attente du grand rôle qui relancera sa carrière, Nick Cage a tout intérêt à faire confiance au présent 4K Ultra HD pour rembourser ses dettes et exister à nouveau comme une star de cinéma !

Note artistique
7
Qualité vidéo
9
Qualité audio
8.5
0
Un talent en or massif

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x