4K Ultra HD – Édition FR – Metropolitan – 103 min – 03 juin 2021

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 1.85

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos
• Français DTS-HD MA 6.1

Sous-titres
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation.

ŒUVRE – Que la partie commence…

Deux hommes se réveillent enchaînés au mur d’une salle de bains. Ils ignorent où ils sont et ne se connaissent pas. Ils savent juste que l’un des deux doit absolument tuer l’autre d’ici huit heures, sinon ils seront abattus tous les deux. Les victimes sont prêtes à tout pour s’échapper mais, pour réunir toutes les pièces de ce terrifiant puzzle, il faudra jouer selon les règles qu’un génie du crime leur impose…

Entre Cube et Se7en, ce thriller horrifique bien alambiqué qui a bouleversé les codes à sa sortie (mais aussi présenté le « Grand Méchant Loup » Jigsaw) est aujourd’hui un classique instantané du genre. Absolument diabolique et pourvu d’une ambiance glauque à souhait, il s’agit d’une expérience de cinéma âpre et maligne qui ne cesse de remuer les tripes. Comment ne pas se prendre au jeu ?

IMAGE – Bas les masques !

Ce tout nouveau transfert UHD Dolby Vision marque une énorme différence avec le précédent Blu-ray.

Toujours aussi « sale », la photographie sordide de l’œuvre (un grain bien poisseux) se voit gratifiée d’une palette colorimétrique à la vibrance accrue. Les teintes bleues (dans le présent) et vertes (lors des flashbacks) sont plus prégnantes là où la rouille (ou plus généralement les rouges « sanguins ») gagne en rugosité. La technologie HDR permet d’ailleurs d’affiner drastiquement la luminosité du cadre en apportant la vie (les pièces éclairées) ou la mort (les galeries plongées dans la pénombre) aux lieux visités… qui paraissent plus réalistes (et appropriés à l’atmosphère lugubre) grâce à des noirs plus profonds et des blancs plus brillants.

Les détails sont également plus révélateurs de l’horreur qui se joue. L’image est donc nettement plus piquée que par le passé (elle était trop douce en HD) avec des textures naturellement rehaussées et des arrière-plans plus « vivants » (cf. les plans large de la ville).

SON – Hurle mon cochon !

Juste fantastique, la bande-son Dolby Atmos (en VO) va jouer avec vos nerfs !

Dynamique et effrayante (les bruitages déstabilisants sont légions), elle s’amuse de l’ajout de la verticalité du son à bien des reprises (notamment les séquences de Paul et Amanda). Dotée qui plus est d’une directivité totalement folle (les effets tourbillonnent régulièrement d’une enceinte à l’autre), elle se veut « agressive » sans pour autant négliger la restitution des dialogues.

Terriblement efficace aussi, le mixage DTS-HD MA 6.1 (la VF) n’est tout de même pas aussi tétanisant.

CONCLUSION – Vous pensiez vraiment que c’était fini ?

Indispensable pour tout bon fan d’horreur qui se respecte, Saw premier du nom trouve la pièce manquante du puzzle en ce 4K Ultra HD incroyablement bon. Vous n’aurez donc plus aucune excuse pour ne pas être les maîtres du jeu !

Note artistique
8.5
Qualité vidéo
9
Qualité audio
9.5
0
Saw

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
KillerSe7ven
Administrateur
1 année il y a

Je me souviens la première fois que j’ai vu ce film comme la fin m’avait laissé sur le cul ! Un grand classique !

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x