SVOD – Plateforme FR – Netflix – 8 épisodes de 44 à 61 min – 14 juillet 2022

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 2.00

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos
• Français Dolby Digital Plus 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, les tests SVOD sont réalisés avec le débit minimum requis sur chaque plateforme. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de la source testée.

Précédent
Suivant

ŒUVRE – Le mal a évolué !

Des années après une apocalypse mondiale causée par un virus mortel, Jade Wesker jure de faire tomber les responsables tout en s’efforçant d’échapper aux infectés.

Canon à la saga vidéoludique emblématique de Capcom et se déroulant sur une double temporalité (en 2022 et en 2036) dans l’univers des jeux, cette production Netflix est une série B bicéphale capable du meilleur comme du pire.

Les passages impliquant les zombies et/ou autres monstruosités de la « nature » sont efficaces (le chien infecté dans les locaux d’Umbrella, les lickers dans le tunnel sous la Manche, l’antre de la secte, etc.) mais se font rares, le scénario « original » qui est empreint de mystères parvient à nous tenir en haleine entre les cliffhangers (malgré un nombre incalculable de facilités) avant de virer au n’importe quoi dans sa dernière ligne droite (la marionnette Evelyn Marcus), les personnages sont loin d’être inintéressants si l’on omet qu’il ne s’agit que de clichés sur pattes, et alors que la plupart des effets spéciaux s’en sortent bien une partie du casting s’est échappée d’une production AB (les jeunes avant l’apocalypse).

Bouffant à tous les râteliers de la franchise (oui oui, il y a des « hommages » aux films avec Milla Jovovich), cette première saison médiocre se perd peu à peu dans ses idées déviantes… À croire que le Z qui tache fera toujours partie de l’ADN de Resident Evil !

IMAGE – Au cœur de l’horreur

S’il arrive à la compression de céder sous la pression (du fourmillement de-ci de-là), ce transfert UHD Dolby Vision infesté d’une fausse texture argentique (volontairement plus agressive à l’époque post-apo) s’affiche, dans la pénombre comme dans la lumière (qu’elle soit naturelle ou non), avec une confortable clarté.

La netteté est maintenue tout du long, les détails qui sont particulièrement piqués ne se perdent jamais dans les recoins les plus sombres du cadre, la palette colorimétrique clinique (de nos jours) ou « saignante » est parfaitement saturée, les contrastes repoussent ses deux limites (les noirs sont profonds et les blancs éclatants) sans avoir besoin de s’en défendre, et les sources lumineuses sont régulièrement intenses (cf. les éclairages du labo).

SON – Deadly Silence

Peu attirée par la subtilité, cette bande-son Atmos qui n’a de cesse de remplir l’espace acoustique d’effets et/ou ambiances spatialisés avec soin (les créatures se déplacent de partout) sans pour autant noyer ses dialogues (audibles en toutes circonstances), profitent de basses engageantes et d’un score à la solide capacité d’enveloppement. Quant à la scène de hauteur, elle s’active dès qu’elle le peut (des hélicoptères, des lickers suspendus au plafond, des drones et j’en passe).

D’une grande précision malgré un encodage limité à du Dolby Digital Plus, la très bonne VF 5.1 ne peut néanmoins lutter face au poids et à la dynamique de sa consœur 3D.

CONCLUSION – L’antidote tant attendu ?

Renaissant une fois encore de ses cendres, la saga horrifique Resident Evil en live-action tente sa chance au format sériel. Hélas, même si prometteuse au début, ce n’est pas avec cette « monstruosité » que la rédemption viendra !

Note artistique
4.5
Qualité vidéo
8
Qualité audio
9.5
0
Resident Evil (2022)

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
KillerSe7ven
Administrateur
4 mois il y a

Resident Evil y a toujours eu un côté nanar mais c’est vraiment devenu la vie de famille depuis le cinquième épisode. ^^ Apparemment on est dans cette veine perchée ici. Je me demande ce que donnerait la franchise entre de bonnes mains…

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x