Blu-ray – Édition FR – The Jokers – 103 min – 31 août 2022

Format vidéo
• Résolution : 1080p/24
• Ratio : 2.35

Bande-son
• Français DTS-HD MA 5.1

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – Les terreurs enfantines

Fuyant un passé douloureux, Chloé démarre une nouvelle vie d’institutrice dans le Morvan avec son fils Jules, 8 ans. Accueillie chaleureusement par les habitants du village, elle tombe sous le charme de Mathieu, un médecin charismatique et mystérieux. Mais de terribles événements perturbent la tranquillité des villageois : un enfant a disparu et une bête sauvage s’attaque au bétail. Jules est en alerte, il le sent, quelque chose rôde la nuit autour de la maison…

À la lisière du fantastique, ce drame sociétal hanté par le spectre domestique des violences intrafamiliales s’abandonne à l’univers du conte pour mieux nous renvoyer à nos frayeurs nocturnes. Plus angoissant qu’effrayant, le film d’Arnaud Malherbe (voir notre interview) revisite le mythe européen de l’ogre, non sans mystère et poésie, afin d’évoquer les traumas de l’enfance. Maladroit par endroits mais très attentionné… Comme de bons parents !

IMAGE – Promenons-nous dans les bois

Excepté une compression parfois visible (la présence furtive de colour banding dans certains arrière-plans), ce transfert 1080p est totalement « gaga » de la photographie (soignée) de la chef op’ Pénélope Pourriat.

La définition ne manque pas de précision, les détails ont pu sortir de la forêt sans aucune aide artificielle, la palette colorimétrique convoque les plus belles heures du naturalisme (les verts et les bleus sont rudement travaillés) et les contrastes, minutieux (cf. la profondeur des ombres dans la nuit noire), participent grandement à l’atmosphère oppressante de l’œuvre.

SON – Crier au loup

Profitant de la surdité de son petit héros, cette bande-son DTS-HD MA 5.1 fluide et réaliste joue avec « l’enfermement » (les bruits étouffés lorsque l’appareil auditif est éteint) et « la libération » (les déplacements des oiseaux) grâce à une spatialisation tout en douceur mais des plus généreuses (les ambiances rurales abondent). Comme il est de coutume avec les films de genre, la dynamique n’a pas fait ses bagages pour la ville !

CONCLUSION – Une peur monstre ?

Ne laissez pas l’obscurité vous dévorer et laissez-vous emporter par cette proposition singulière qui manque cruellement de représentation dans le paysage cinématographique français… En particulier lorsqu’elle débarque chez vous dans un écrin tout désigné pour mettre en valeur ses atouts !

Note artistique
7
Qualité vidéo
8.5
Qualité audio
8.5
0
Ogre (2022)

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
trackback

[…] pour la première fois au festival de Gérardmer, Ogre (lire notre test du Blu-ray)est le premier long métrage du français Arnaud Malherbe, déjà remarqué par la […]

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x