Après la réalisation de Budapest (2018) et de quelques épisodes de Gangs of London, Xavier Gens nous revient avec Farang. Un film de baston dans la moiteur thaïlandaise, présenté au NIFFF, et qui sort tout juste sur les écrans.

NIFFF

V comme Vendetta

Après avoir purgé une peine en France, Sam (Nassim Lyes) refait sa vie en Thaïlande. Entre un enchaînement de petits jobs, une vie de famille accomplie et de nombreux projets, son passé va le rattraper là où il s’y attend le moins.

Pur film de baston aux chorégraphies ultra impressionnantes, Xavier Gens nous offre une caméra mouvante qui colle aux corps et retranscrit les coups. Si l’on peut se plaindre d’une histoire de vengeance somme toute assez convenue, impossible de résister à Farang ! D’une part l’empathie pour la petite cellule familiale est immédiate (la jeune Dara incarnée par Chananticha Tang-Kwa est géniale dans le film), mais l’enflement des scènes d’action pour atteindre un climax hallucinant de violence est prenant de bout en bout.

John Wick au placard

Touchons encore un mot sur le design sonore, parfaitement maîtrisé et distillant la matérialité de chaque coup – un véritable uppercut de basses – et une photographie alternant entre obscurité moite et néons citadins qui finit de nous convaincre. Si John Wick 4 surprenait son spectateur avec ses incroyables plans-séquence de castagne, force est de constater que l’efficacité de Farang met le pauvre John au placard.

« Sharks », prochain projet de Xavier Gens

Bref, une belle proposition de Gens avant son Sharks pour Netflix, où il ferait réintervenir Nassim Lyes cette fois-ci aux côtés de Bérénice Béjo pour une histoire de requins dans la Seine… Affaire à suivre !

Buvant les Stephen King comme la sirupeuse abricotine de mon pays natal, j’ai d’abord découvert le cinéma via ses (souvent mauvaises) adaptations. Épris de Mrs. Wilkes autant que d’un syndrome de Stockholm persistant, je m’ouvre peu à peu aux films de vidéoclub et aux poisseuses séries B. Aujourd’hui, j’erre entre mes cinémas préférés, les festivals de films et les bordures de lacs helvétiques bien moins calmes qu’ils en ont l’air.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
trackback

[…] Lors du FEFFS à Strasbourg, nous avons pu échanger avec Sandra Parfait dans le rôle de Conann 35 qui commence à arriver à une certaine maturité dans le film. La jeune actrice française signe son premier long-métrage avec Mandico et sera prochainement dans le long-métrage Sharks in Paris de Xavier Gens (Farang). […]

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x