4K Ultra HD – Édition FR – MGM United Artists – 145 min – 23 octobre 2019

Format vidéo
• Master intermédiaire : 2K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 2.40

Bande-son
• Anglais DTS-HD MA 5.1
• Français DTS 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – La renaissance de l’agent 007

Pour sa première mission, James Bond affronte le tout-puissant banquier privé du terrorisme international, Le Chiffre. Pour achever de le ruiner et démanteler le plus grand réseau criminel qui soit, Bond doit le battre lors d’une partie de poker à haut risque au Casino Royale. La très belle Vesper, attachée au Trésor, l’accompagne afin de veiller à ce que l’agent 007 prenne soin de l’argent du gouvernement britannique qui lui sert de mise, mais rien ne va se passer comme prévu. Alors que Bond et Vesper s’efforcent d’échapper aux tentatives d’assassinat du Chiffre et de ses hommes, d’autres sentiments surgissent entre eux, ce qui ne fera que les rendre plus vulnérables…

21e volet de la saga James Bond, cet opus sombre et brutal qui renouvelle le mythe « 007 » avec un Daniel Craig fougueux et ténébreux, est un film d’espionnage d’une rare densité pour la franchise. La mise en scène est spectaculaire, les acteurs glamours, l’intrigue plus terre à terre qu’à l’accoutumée bien menée, les personnages développés, les scènes d’action très impressionnantes et la romance (!) convaincante. Un épisode haut de gamme.

IMAGE – Jouer sa dernière carte

Une netteté accrue (les environnements), des détails plus nets (les vêtements), une gestion du grain plus subtile, des couleurs plus larges et énergiques (cf. les bleus et les verts), une luminosité augmentée (l’éclat des extérieurs ensoleillés) et des contrastes améliorés (les blancs sont plus intenses et les noirs plus pénétrants).

Mais la présence des quelques petites taches et des rares plans bruités déjà présents sur le Blu-ray, sous-entendent que le présent transfert UHD use du même master. Il n’empêche que ces images encodées en Dolby Vision sont très belles et solidifient celles, déjà superbes, de l’édition HD.

SON – You Know My Name

Malgré l’absence d’un mix audio 3D, cette bande-son large et intense reste digne de James Bond. Explosive et subtile, elle est immersive au possible. La dynamique est pleinement engagée, les dialogues sont clairs, les effets pyrotechniques sont puissants, les ambiances envahissent la scène sonore, les surrounds sont parfaitement intégrés, la musique est enveloppante et les basses sont remarquablement profondes

La VF, moins riche et intense que la VO, assure tout de même la mission.

CONCLUSION – Chaque légende a un début

S’il use du bluff pour remporter cette partie de poker à haut risque, ce 4K Ultra HD permet à l’un des points culminants de la franchise Bond d’être moins à l’étroit dans son smoking de 007 !

Note artistique
8.5
Qualité vidéo
8.5
Qualité audio
9.5
0
Casino Royale (2006)

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
KillerSe7ven
Administrateur
5 mois il y a

Le meilleur James Bond pour moi !

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x