4K Ultra HD – Édition FR – Disney – 133 min – 12 novembre 2021

Format vidéo
• Master intermédiaire : 2K
• Standard HDR : HDR10
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos
• Français Dolby Digital Plus 7.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – La Veuve noir face à son passé

Natasha Romanoff, alias Black Widow, voit resurgir la part la plus sombre de son passé pour faire face à une redoutable conspiration liée à sa vie d’autrefois. Poursuivie par une force qui ne reculera devant rien pour l’abattre, Natasha doit renouer avec ses activités d’espionne et avec des liens qui furent brisés, bien avant qu’elle ne rejoigne les Avengers.

Sur une trame classique mais non moins construite sur une vraie dramaturgie (où les enjeux familiaux priment), cette origin story post #MeToo où les femmes mènent la danse (Florence Pugh vole d’ailleurs la vedette à Scarlett Johansson) mêle efficacement espionnage et action. Ce blockbuster féminin nous remet ainsi dans le bain du MCU dont il respecte, comme de bien entendu, le cahier des charges.

IMAGE – Forever Red

Plus visibles qu’à l’accoutumée (chez Disney s’entend), il en était d’ailleurs de même pour le récent Cruella, les différences entre le Blu-ray et le 4K Ultra HD sautent aux yeux dès les premières secondes. La chaleur toute cinématographique de la photographie en serait-elle la cause ? Dans tous les cas, nous sommes bel et bien en présence d’un transfert UHD HDR10 haut de gamme signé Disney.

La définition est rehaussée (ce qui n’arrange pas forcément les CGI lors du dernier acte), les détails font montre d’une plus grande finesse (les textures de la peau, la clarté des arrière-plans, les coutures des vêtements), la palette colorimétrique est autrement plus vibrante (les cheveux roux de Natasha Romanoff ou plus généralement toutes les primaires), les contrastes sont nettement plus audacieux avec des noirs à la profondeur impénétrable (sans que les éléments du cadre ne soient écrasés) et des blancs à la pureté immaculée (cf. la brillance de ces derniers lors de l’évasion enneigée), et les sources lumineuses déploient un rayonnement (les spots et/ou bracelets électroniques rouges, la lumière du jour qui entre par les fenêtres, les reflets du soleil, l’éclairage du métro, les flammes) que l’encodage SDR, de près ou de loin, ne peut atteindre.

SON – L’espionnage en mode big bada boum !

Même si la dynamique est encore un peu sur la réserve, cette bande-son 3D immersive et bien combative est moins impactée par le syndrome « Dolby Atmouse » que nombre de ses consœurs.

Jamais entravée par des basses mijaurées (à l’inverse de la piste DTS-HD MA 7.1 du Blu-ray) et pourvue d’un véritable impact (les coups de feu, les chocs physiques, les accidents de voitures), elle use d’une large scène sonore dont la directionnalité est d’une grande précision. Profitant d’effets et/ou ambiances se déplaçant avec fluidité d’une enceinte à l’autre, canaux de hauteur compris (l’hélicoptère lors de l’assaut de la prison, les chutes de débris lors de la destruction de la Chambre Rouge, etc.), elle nous embarque au plus près de l’action sans pour autant délaisser ses voix, parfaitement distinctes, ou même sa musique, pleinement aérée.

Moins énergique mais aussi bien spatialisée (sans la verticalité du son), la VF encodée en Dolby Digital Plus 7.1 reste très vaillante à son niveau.

CONCLUSION – Ce n’est qu’un au revoir ?

Pour les fans de l’univers cinématographique Marvel, le baroud d’honneur de Black Widow transcende mieux ses super-héroïnes en Ultra HD Blu-ray !

Note artistique
7
Qualité vidéo
9.5
Qualité audio
8.5
0
Black Widow

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x