Blu-ray – Édition FR – Condor Entertainment – 136 min – 15 avril 2021

Format vidéo
• Résolution : 1080p/24
• Ratio : 1.37

Bande-son
• Anglais DTS-HD MA 5.1
• Français DTS-HD MA 5.1

Sous-titres
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation.

ŒUVRE – Traque et vengeance

1825, dans l’Australie sous domination anglaise. Après avoir purgé sa peine, Clare, une jeune bagnarde irlandaise, va bientôt pouvoir vivre librement auprès de son mari et de son bébé. Mais son officier de tutelle n’en a pas fini avec elle: rossée et laissée pour morte, Clare assiste impuissante au massacre de sa famille par des soldats britanniques. A son réveil, au bord de la folie, elle se lance à leur poursuite au travers des terres vierges de Tasmanie. Dans cette région sauvage et isolée, où les lois des hommes ne s’appliquent plus, elle ne reculera devant rien pour se faire justice.

Puissante quête de vengeance dans l’Australie sauvage et torturée sous domination britannique, The Nightingale s’impose par le réalisme froid et oppressant qu’il insuffle. Choquant à bien des égards (cf. les scènes de viol), ce rape and revenge cauchemardesque et désespéré quitte en sus rapidement les sentiers battus de la Tasmanie du XIXe siècle pour virer à la fresque historique sur la « conquête » des territoires australiens. Exigeant et violent tout autant qu’intelligent et sensible, ce plaidoyer pour la sauvegarde des cultures et des terres est un vrai choc cinématographique !

IMAGE – Road trip entre enfer et paradis

Présentée dans son format d’origine 1.37, l’image numérique repose sur des couleurs intentionnellement désaturées et des lumières délibérément tamisées.

Mais si le piqué est généralement acéré sur toute la profondeur de champ et les contrastes plutôt fermes (cf. la densité des noirs), le confort visuel est parfois atténué par l’apparition « nocturne » de colour banding. Si seulement la compression avait été plus solide…

SON – La voix de la forêt

Nantie d’un environnement atmosphérique d’une grande richesse, cette bande-son qui n’a de cesse de jouer avec les nerfs du spectateur dispose d’une spatialisation convaincante et d’une dynamique percutante.

Moins équilibrée, la VF délivre un doublage trop mis en avant. De sorte que les ambiances comme les effets sont « écrasés » dès qu’un personne se met à parler.

CONCLUSION – Ô rage ! Ô désespoir !..

Superbe proposition de cinéma récompensée par de nombreux prix, cet uppercut sans concession continue sa traque accompagné d’un Blu-ray qui s’est préparé à tenir jusqu’au bout du voyage !

Note artistique
9
Qualité vidéo
8
Qualité audio
8
0
The Nightingale

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure ! #WeLovePhysicalMedia

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x