4K Ultra HD – Édition FR – Carlotta Films – 103 min – 08 septembre 2021

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 1.85

Bande-son
• Anglais DTS-HD MA 5.1
• Anglais DTS-HD MA 2.0
• Français DTS-HD MA 2.0

Sous-titres
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – Parrain tout-puissant face à policiers immoraux

Un homme sort de prison. Pas n’importe quel homme. C’est Frank White, le plus grand des seigneurs du crime à New York. Mais l’impitoyable Frank White nourrit aussi le rêve de construire un hôpital pour les plus démunis. Ce qui n’est pas du goût de tout le monde, y compris les flics prêts à tous les coups bas pour détruire son empire.

Thriller urbain âpre et violent esthétiquement soigné et profondément désenchanté, The King of New York voit se croiser, dans les lumières d’une ville tentaculaire à l’agonie, orgies et mélancolies, et s’affronter flics et voyous, tous plus ambigus les uns que les autres, autour d’un Christopher Walken au sommet de son art. Comme son Caïd « philanthrope », cette œuvre en impose toujours autant !

IMAGE – Noir comme la nuit

Captées en 35 mm, ces images finement rugueuses ont fière allure sur ce transfert UHD Dolby Vision issu d’un scan 4K de 2020.

Le master est immaculé, le grain argentique homogène, la définition remarquable, les détails d’une précision impressionnante (la texture des arrière-plans en atteste), les couleurs restituées avec plus de réalisme (les teintes sont plus équilibrées) même si quelques séquences semblent un peu trop chaudes (ça se voit à la carnation), les contrastes parfaitement gérés (noirs fermes et blancs éclatants) et les sources lumineuses, à commencer par les lumières de la ville de NYC, autrement plus rayonnantes.

SON – Un soir de pluie ♪♪♪

Étriquées même si dynamiques et d’une grande clarté, les deux propositions 2.0 ne peuvent rivaliser face à la bande-son 5.1… Encore moins la VF où les dialogues prennent le dessus sur les ambiances. Car pourvue d’un remarquable remixage, la VO multicanale qui nous plonge dans l’atmosphère typique du New York des 80’s a vraiment beaucoup de gueule !

Ample et spatialisée avec soin (cf. les effets surround lors de la course-poursuite et des multiples fusillades), elle peut compter sur l’ampleur de son score et la vigueur de ses basses (notamment lors des coups de feu) pour assurer sans peine le show… C’est d’ailleurs bien la première fois que les fêtes atmosphériques et les ruelles de « la grosse pomme » s’animent de la sorte.

CONCLUSION – Au-delà du bien et du mal

Injustement boudé à sa sortie, ce drame mafieux en quête de rédemption, œuvre la plus accessible d’Abel Ferrara, nous arrive dans une superbe édition 4K Ultra HD qui lui rend l’hommage qu’il mérite… Il était temps !

Note artistique
9
Qualité vidéo
9
Qualité audio
9
0
The King of New York

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x