4K Ultra HD – Édition FR – Paramount Pictures – 97 min – 27 octobre 2021

Format vidéo
• Master intermédiaire : 2K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos
• Français Dolby Digital 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Précédent
Suivant

ŒUVRE – Chuuttt !!

Après les événements mortels survenus dans sa maison, la famille Abbot doit faire face au danger du monde extérieur. Pour survivre, ils doivent se battre en silence. Forcés à s’aventurer en terrain inconnu, ils réalisent que les créatures qui attaquent au moindre son ne sont pas la seule menace qui se dresse sur leur chemin…

Renouant sans peine avec la tension du premier opus même si l’effet de surprise est passé, cette suite plus « bruyante » à l’évolution dramaturgique véritable, au casting très solide et à la mise en scène habile est riche en sueurs froides et en scènes d’action haletantes. À l’arrivée, difficile de ne pas retenir son souffle !

IMAGE – Avancer vers l’inconnu

Ni démonstrative ni ultra-pointue, l’image délivrée par ce transfert UHD Dolby Vision soigné n’en reste pas moins parfaitement respectueuse du survival post-apocalyptique qu’elle met en évidence avec la couche de saleté qui va avec (la gestion du grain est d’une grande précision) !

Apportant un vrai coup de pouce à son homologue HD, elle présente une amélioration des détails (précision accrue des visages, des vêtements et des décors parfois rouillés), de la palette colorimétrique (photo ocre en meilleure santé et primaires plus profondes), des contrastes (noirs plus « claustro » et blancs plus nets) et des sources lumineuses (brillance de l’éclairage du « bunker » et des flammes), parfois aveuglantes (cf. le port).

SON – Maîtriser le bruit

Volontiers silencieuse et/ou étouffée si la narration l’exige (spécialement quand nous suivons la jeune sourde appareillée) mais aussi incroyablement frénétique quand l’action s’en vient (notamment le prologue en ville), cette bande-son Dolby Atmos nous plonge dans un cauchemar éveillé de tous les instants !

À plusieurs reprises proche d’un silence de mort avec des ambiances légères et des voix murmurées (s’il y en a), elle dégoupille à d’autres moments une dynamique fiévreuse qui active des effets percutants (les coups de feu), une scène arrière mouvementée, des basses puissantes et un score ample. En outre, les canaux de hauteur (le crash inaugural, les créatures qui montent sur le toit des voitures ou viennent du plafond, la « pluie ») s’activent à intervalle régulier.

Même si tout aussi crispante, la petite VF encodée en simple Dolby Digital n’est pas aussi équilibrée avec une spatialisation moindre et une énergie plus modérée.

CONCLUSION – Le silence est d’or ?

Pour continuer de (sur)vivre (à) l’expérience horrifique unique proposée par la franchise Sans un bruit, le présent 4K Ultra HD (qualité A/V d’une valeur avérée) est le support tout désigné !

Note artistique
8
Qualité vidéo
9
Qualité audio
10
0
Sans un bruit 2

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
Dante
Dante
1 année il y a

Une valeur sûre il semblerait, hâte de mettre la main dessus.

👍 le Loup Céleste !

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x