4K Ultra HD – Édition US – A24 – 106 min – 25 janvier 2022

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Islandais DTS-HD MA 5.1

Sous-titres
• Anglais

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Précédent
Suivant

ŒUVRE – Le seigneur des agneaux

María et Ingvar vivent reclus avec leur troupeau de moutons dans une ferme en Islande. Lorsqu’ils découvrent un mystérieux nouveau-né, ils décident de le garder et de l’élever comme leur enfant. Cette nouvelle perspective apporte beaucoup de bonheur au couple, mais la nature leur réserve une dernière surprise…

Éprouvé par une mélancolie diffuse, ce drame familial au concept fort et à l’interprétation sans faille est un conte moral d’une grande beauté où le scénario, minutieux et dépouillé, détrône l’homme en lui rappelant férocement la dette qu’il a envers la nature. En somme, de l’éco-horreur contemplative et sensible où le tragique se déploie en silence ! (Lire notre critique du FEEFS ici)

IMAGE – Islande sauvage

Porté par une très belle photographie, ce transfert UHD Dolby Vision issu d’un DI 4K est nettement plus frappant que son homologue HD.

La résolution accrue saute aux yeux (cf. la clarté des éléments en fond), les détails font montre d’une plus grande finesse (les taches de rousseur, les fourrures, la végétation, les rides), la palette colorimétrique nativement froide emploie des teintes plus nuancées (les bleus et les gris) tout en relevant les verts (les pâturages) et les jaunes (les fleurs, le marquage sur les bêtes), les contrastes se perfectionnent tant du côté des noirs (les ombres) que du côté des blancs (la laine) pour des scènes sombres à la lisibilité améliorée, et les sources lumineuses affichent un rayonnement plus naturelle (la lueur du soleil derrière les nuages, l’éclairage de l’étable, la lumière à travers les fenêtres).

SON – Doux comme un agneau

Incroyablement immersive, cette bande-son qui fait naître un sentiment de malaise est particulièrement bien conçue…

Car couverte de bruit subtils (la vie à la ferme, la présence des animaux) et d’ambiances environnementales (la pluie, le vent, la rivière) qu’elle exploite avec méticulosité à l’avant comme à l’arrière, elle attend le moment opportun pour libérer sa dynamique (robuste), ses basses (ébranlantes), sa partition musicale (bien ventilée sur les différents canaux) et ses dialogues (faciles à suivre).

CONCLUSION – Mère Nature donne-t-elle pour de bon ?

S’il est facile de prendre en évacuant toute morale, le deuil et l’instinct « animal » aidant, le présent 4K Ultra HD qui veille à notre bonheur (une édition élégante à la technique ultra-soignée) invite à s’interroger sur les conséquences !

Note artistique
8
Qualité vidéo
10
Qualité audio
9
0
Lamb (2021)

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x