Provenance : France | Éditeur : The Jokers | Date de sortie : 1er décembre 2021

Format vidéo
2160p24 – Ratio 1.66
HDR10 / BT.2020 – Encodage HEVC
Master intermédiaire 4K

Bande-son
Cantonais Dolby Atmos
Cantonais DTS-HD MA 2.0
Français DTS-HD MA 2.0

Sous-titres
Français

In the Mood for Love
2.5/5

Artistique : 9 | Vidéo : 3 | Audio : 9

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Matériel et condition de test (Config. HP : 5.1.4)
Diffuseur vidéo : Sony Bravia XR-65A80J (Expert HDR)
Sources : Oppo UDP-203 Audiocom Reference | Zappiti Reference
Enceintes : Sennheiser Ambeo Soundbar (Dolby Atmos | DTS Neural:X), SVS SB-4000

Diapositive précédente
Diapositive suivante

ŒUVRE - Le secret d'Angkor

À Hong-Kong, en 1962, deux couples emménagent le même jour dans une petite pension. M. Chow et sa voisine de palier Mme Chan découvrent bientôt que leurs conjoints respectifs entretiennent une liaison. Choqués par cette découverte, les époux trompés se rapprochent l’un de l’autre et essayent de comprendre. Mais au fil de leurs rencontres, M. Chow sent ses sentiments changer envers sa confidente…

Alors qu’un homme et une femme n’osent s’aimer (inoubliable duo principal composé de Maggie Cheung et Tony Leung Chiu-wai), les souvenirs douloureux de leur relation platonique ainsi que la triste rengaine de leurs effleurements forment un sentiment (et non une histoire au thème éternel) où tout n’est qu’élégance, douceur et nostalgie. Un voyage sensoriel à la mise en scène sensuelle et aux moments suspendus pour du romantisme à l’état pur qui frissonne d’émotions subtiles.

IMAGE - Sa beauté n'est plus qu'un souvenir

Supervisé et approuvé par Wong Kar-wai, ce transfert UHD HDR10 créé à partir d’un scan 4K du négatif original 35 mm (la restauration a été menée par L’Immagine Ritrovata Bologne de 2017 à 2020 et l’étalonnage par One Cool Production) ne sied guère au sujet et ruine tout autant la pudeur que le raffinement de la photographie signée Christopher Doyle et Mark Li-ping.

Sombrant dans un revisionnisme mal avisé (le rouge de la passion s’est éteint pour laisser place au vert malaisant) et usant de tripatouillages numériques sans borne (cf. l’utilisation excessive de DNR), le cinéaste hongkongais qui a ensorcelé Cannes en l’an 2000 n’a pu échapper à ses démons comme James Cameron (Terminator 2 et bientôt Avatar, dont je reviendrai plus longuement dessus dans mon futur test) et Peter Jackson (avec Le Seigneur des anneaux et surtout Le Hobbit) avant lui. Dans ces conditions, comment apprécier le soin pictural fétichiste de ses cadres ?

La texture argentique a disparu avec les détails fins (difficile de distinguer les motifs incrustés des corridors tapissées ou encore les fibres de la qipao portée par Mme Chan), la palette colorimétrique a été contaminée par les teintes vertes (carnation et blancs compris) pour des rouges plus ternes à de rares occasions près (où la saturation a été augmentée), et alors que les contrastes s’en tirent globalement bien, les ombres sont régulièrement squattées par du fourmillement compressif. Décidément, hormis des hautes lumières légèrement amplifiées (les reflets sur la gomina de M. Chow) qui ne dénaturent en rien les éclairages feutrés et poétiques des lieux, c’est un massacre !

Au sujet de cette toute nouvelle version restaurée en 4K, Wong Kar-wai a écrit : « La fenêtre n’est plus poussiéreuse ». Je lui répondrai donc : « Le ménage est un art qui n’est pas donné à tout le monde ».

In the Mood for Love

SON - Se confier à l’abri des regards

Restaurée par Jet Tone Films au studio Robert Mackenzie Sound sous la supervision du réalisateur, la bande-son Dolby Atmos est au contraire des visuels une grande réussite dont les quelques ajouts (des effets supplémentaires de-ci de-là) ne font qu’amplifier les qualités intrinsèques du mixage d’origine.

La clarté des dialogues (et des non-dits) n’est jamais prise en défaut, les basses sont d’une grande justesse, la dynamique est merveilleusement nuancée, les ambiances de hauteur (les tempêtes de pluie) sont naturellement mélangées au reste de l’environnement acoustique (dont la proximité multidirectionnelle est frappante), et la sublime ritournelle sentimentale de Shigeru Umebayashi et Michael Galasso (mention spéciale à la mélancolie qui émane du thème de Yumeji) s’envole avec une luxuriance inédite… Les solos de violon n’étant plus anémiques mais au contraire ronds et pleins.

Si les deux VO s’imposent sur un plan purement artistique vis à vis de la VF, la piste 3D supplante bien évidemment ses consœurs stéréophoniques par une spatialisation qu’elles ne peuvent raisonnablement atteindre.

CONCLUSION - Rendez-vous manqué ?

Si l’envoûtement suscité par ce poème mélancolique (hanté par de beaux amants fantômes) perdure, difficile de pardonner à son géniteur les horribles modifications qu’il a étalé grossièrement sur son ancienne peinture impressionniste au style évanescent. Et c’est d’autant plus rageant que la bande-son est merveilleuse et l’édition concoctée par The Jokers Classics (anciennement La Rabbia) méticuleuse. Alors qu’il s’enfuit inexorablement, le temps pourra-t-il effacer une telle déception ?

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure ! #WeLovePhysicalMedia

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
Agile Très Saumon
Agile Très Saumon
11 mois

Triste cette vague de sorties au DNR abusif. Existe-t-il éventuellement une autre Edition possédant un master diffèrent ?

Agile Très Saumon
Agile Très Saumon
11 mois
Répondr à  le loup celeste

Celui que je possède alors. Merci 🙂

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x