4K Ultra HD – Édition US – Lionsgate Films – 100 min – 17 août 2021

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos
• Français (québécois) Dolby Digital 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – Plus gros, plus fort, moins de protection

Après tout ce qu’il a vécu de difficile, Michael Bryce, l’ancien garde du corps déchu, avait bien besoin d’une pause. C’est ainsi qu’il se retrouve en séjour thérapeutique sur la côte italienne, avec pour instruction de se tenir éloigné de toute violence et de n’approcher aucune arme… C’était compter sans Darius Kincaid, le tueur à gages qui a dynamité sa vie, et Sonia, sa délicieuse épouse lourdement armée. Bonnes vacances, Michael !

Trip à trois explosif encore plus régressif, cette suite où l’action et les blagues potaches surgissent de toutes parts se savoure comme une bande dessinée ultra-rythmée à la surenchère bien assumée et aux personnages méchamment décalés (en roue libre, les acteurs s’en donnent à cœur joie). Totalement décomplexé et « chaotique », ce divertissement estival est vraiment cool.

IMAGE – Un garde du corps triple A

Malgré des CGI plutôt doux, mais c’est aussi le cas sur le Blu-ray, ce transfert UHD Dolby Vision net et éclatant est tout simplement incroyable !

L’amélioration de la résolution (DI 4K oblige) permet une augmentation notable des détails (les traits du visage en gros plan, la finesse des arrière-plans, les textures des accessoires), l’usage du WCG autorise la palette colorimétrique a être beaucoup plus vive (les primaires, du ciel bleu au sang rouge, ressortent de l’écran) et nuancée (les intérieurs ambrés), et la présence de la technologie HDR accentue considérablement les contrastes (cf. la profondeur des noirs et la brillance des blancs) comme les éclairages (l’atmosphère de la vie nocturne, les flammes, la lumière du jour, les reflets sur les carrosseries, etc.).

SON – Tick Tock Motherf***er !

Alimentée par l’engagement régulier de ses canaux surround (effets pyrotechniques + ambiances environnementales) et la prestance de sa scène aérienne (le survol des hélicoptères, la résonnance des coups de feu, les chutes de débris), cette tonitruante bande-son Dolby Atmos à la dynamique bouillante, aux voix claires et aux basses lourdes (ça tombe bien, les explosions foisonnent !) se fend d’un sound design dont la surabondance (élan d’un score détonant compris) est le maître-mot.

Moins « violente » et quelque peu diminuée, la VFQ continue néanmoins de fournir un spectacle sonore immersif à la riche variété acoustique… Il faut dire aussi que le film s’y prête pleinement.

CONCLUSION – À 3 c’est encore mieux ?

Encore plus fou et gonflé avec une Salma Hayek, la cinquantaine tonitruante, en épouse complètement cintrée, ce 2e opus bourré d’adrénaline se pare d’une présentation technique de premier ordre (l’image a fière allure et la piste audio 3D est pleine de vigueur) en 4K Ultra HD. Mettez donc fin à votre congé sabbatique et reprenez du service !

Note artistique
7
Qualité vidéo
9.5
Qualité audio
10
0
Hitman & Bodyguard 2

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x