4K Ultra HD – Édition FR – Universal Pictures – 136 min – 11 décembre 2019

Format vidéo
• Master intermédiaire : 2K
• Standard HDR : HDR10+ et Dolby Vision
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos
• Français Dolby Digital Plus 7.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation.

ŒUVRE – Ça carbure !

Depuis que Hobbs et Shaw se sont affrontés, les deux hommes font tout pour se nuire l’un à l’autre. Mais lorsque Brixton, un anarchiste génétiquement modifié, met la main sur une arme de destruction massive après avoir battu le meilleur agent du MI6 qui se trouve être la soeur de Shaw. Les deux ennemis de longue date vont devoir alors faire équipe pour faire tomber le seul adversaire capable de les anéantir.

Spin-off ultra-cool et totalement décomplexé de Fast & Furious, Hobbs & Shaw est une comédie d’action musclée où la crétinerie et la surenchère sont pleinement assumées. Bas de plafond mais profondément jouissif, ce pop-corn movie où la subtilité n’a pas sa place dégaine un casting testostéroné qui cabotine avec enthousiasme, des plans iconiques qui ont du style, des vannes en veux-tu en voilà bien senties et des scènes d’action XXL époustouflantes. Jamais vraisemblable mais toujours (très) divertissant, ce blockbuster est généreux à souhait.

IMAGE – Regardez-moi ! Je suis le Superman noir.

D’une classe folle, ce transfert UHD Dolby Vision (et aussi HDR10+) creuse l’écart avec son homologue HD en bien des points.

La définition ne défaille à aucun moment (comme sur le Blu-ray), le piqué d’une finesse accrue livre des détails supplémentaires dans l’ensemble du cadre (les textures plus subtiles des visages, des vêtements, des armes et des décors), la profondeur de champ se fait plus prononcée, les couleurs plus franches et chaleureuses profitent de primaires plus vibrantes (notamment sur les îles Samoa où elles explosent !), les contrastes encore plus audacieux glorifient comme jamais l’écart entre des blancs d’une pureté absolue (la splendeur des nuages) et des noirs d’une richesse exceptionnelle (la lisibilité dans les ombres), et les sources lumineuses éclatent (la lumière du jour, les néons, les flammes, les phares, etc.) avec un surplus de vitalité loin d’être dérisoire.

SON – Je suis bruyant quand je m’énerve !

Offensive (sans gratuité aucune), ample (la BO est particulièrement présente) et d’une répartition multicanale d’une formidable précision (la scène arrière libère moults effets et/ou ambiances à la fluidité exemplaire), la VO Dolby Atmos est une bande-son de démonstration où le travail sur l’immersion (entre les explosions, les débris, les engins aériens et la voix robotique de l’organisation terroriste Étéon, les canaux de hauteur ont de quoi faire) n’a d’égal que le punch des basses.

Malgré un excellent doublage et une spatialisation soignée, la VF est anémique au possible (dynamique aux abonnés absents et canal LFE en retrait). En somme, elle est aussi plate que celle de Battleship… du même éditeur !

CONCLUSION – Mets ta ceinture musclor !

De la frime, de la baston et de la tôle froissée pour ce spectacle mastodonte qui nous arrive encore plus rapide et furieux sur support 4K Ultra HD !

Note artistique
7
Qualité vidéo
10
Qualité audio
10
0
Fast & Furious: Hobbs & Shaw

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure ! #WeLovePhysicalMedia

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x