Provenance : France | Éditeur : Studiocanal | Date de sortie : 08 novembre 2023

Format vidéo
1080p24 – Ratio 2.39
SDR / BT.709 – Encodage AVC

Bande-son
Français DTS-HD MA 5.1

Sous-titres
Français

Farang
4.5/5

Artistique : 8 | Vidéo : 10 | Audio : 9.5

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Matériel et condition de test (Config. HP : 5.1.4)
Diffuseur vidéo : Philips 65OLED908 (Filmmaker Mode)
Sources : Oppo UDP-203 Audiocom Reference | Zappiti Reference
Enceintes : Sennheiser Ambeo Soundbar (DTS Neural:X), SVS SB-4000

Diapositive précédente
Diapositive suivante

ŒUVRE - Bangkok Dangerous

Après avoir fui la France à la suite d’un homicide involontaire, Sam a refait sa vie en Thaïlande où il a enfin fondé une famille. Mais Narong, le parrain local, le fait plonger à nouveau dans la délinquance avant de massacrer sa famille et de le laisser pour mort…

Si elle ne réinvente pas la poudre avec sa vengeance somme toute assez convenue et ses thématiques bien connues, cette série B dégraissée jusqu’à l’os fait mal dès que la baston, musclée et viscérale, s’en vient accompagner la descente aux enfers d’un Nassim Lyes physiquement investi. Non sans évoquer le polar HK des années 80-90, le long-métrage de Xavier Gens, en pleine possession de ses moyens (la mise en scène colle aux corps des combattants), s’impose par KO comme l’uppercut d’action du cinéma français.

IMAGE - Streets of Rage

D’une superbe précision, ce master HD sans la moindre balafre affiche des détails plus tranchants qu’un sabre, une palette colorimétrique délicieusement saturée (le rouge sang) ayant méchamment la pêche (les néons urbains) et des contrastes aussi percutants que les coups balancés par le héros (des noirs denses et des blancs éblouissants).

Farang

SON - Le goût d'la vengeance 🎶

D’un dynamisme échevelé (lors des déchaînements de violence) et d’un enveloppement conséquent (nous sommes au cœur de la baston avec des effets émanant de toutes parts), cette bande-son multicanale volontiers bourrine se montre particulièrement mordante.

Les dialogues sont clairs et distincts, la spatialisation systématique, le score de Jean-Pierre Taïeb bien large et les basses douloureuses (les coups se ressentent physiquement).

CONCLUSION - Rififi sans frontière(s)

Fonçant tête baissée dans un déluge de violence, ces représailles qui castagnent en Thaïlande explosent à la gueule en Blu-ray (la galette a suivi une sérieuse préparation technique) !

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure ! #WeLovePhysicalMedia

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x