Provenance : France | Éditeur : Warner Bros. | Date de sortie : 14 décembre 2023

Format vidéo
2160p24 – Ratio 2.39
Dolby Vision / BT.2020 – Encodage HEVC
Master intermédiaire 4K

Bande-son
Anglais Dolby Atmos
Anglais Dolby Digital 5.1
Français Dolby Atmos
Français Dolby Digital 5.1

Sous-titres
Anglais
Français

Blue Beetle
4/5

Artistique : 7 | Vidéo : 8.5 | Audio : 10

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Matériel et condition de test (Config. HP : 5.1.4)
Diffuseur vidéo : Philips 65OLED908 (Dolby Vision Filmmaker)
Sources : Oppo UDP-203 Audiocom Reference | Zappiti Reference
Enceintes : Sennheiser Ambeo Soundbar (Dolby Atmos), SVS SB-4000

Diapositive précédente
Diapositive suivante

ŒUVRE - Une famille sans le cafard

Fraîchement diplômé de l’université, Jaime Reyes rentre chez lui, plein d’ambitions, mais il découvre que la situation a bien changé depuis son départ. Tandis qu’il cherche sa place dans le monde, le destin s’en mêle : Jaime se retrouve par hasard en possession du Scarabée, une ancienne relique d’une biotechnologie extraterrestre qui choisit de faire de Jaime son hôte…

Destiné à la plateforme HBO avant d’être promu au grand écran, le Spider-Man latino de l’écurie DC interprété par un Xolo Maridueña charismatique (la série Cobra Kai) nous arrive dans une origin story certes générique (et prévisible) mais touchante ne cédant pas à la surenchère (ça change). Correctement réalisé et sincère dans son exécution, cet honnête divertissement à l’humour bon enfant et à l’action solide (avec des combos tirés du jeu de baston Injustice) est en outre marqué par son amour pour sa famille mexicaine (qui est au cœur du récit). Sympathique, comme son héros.

IMAGE - La grande cétoine bleue

Issu d’une captation numérique 4.5K, ce transfert UHD Dolby Vision parfaitement défini et très coloré laisse libre cours à la photographie retrowave du chef opérateur Pawel Pogorzelski malgré une petite baisse de régime de l’encodage (63 Mb/s de moyenne) lors d’une séquence baignée de rouge (un brin de solarisation).

La légère patine argentique ajoutée en post-production est reproduite avec plus d’élégance, les textures se révèlent incontestablement affinées (les détails sur les visages, les costumes, les accessoires et les décors), la profondeur de champ s’étend davantage (le vol non contrôlé entre les immeubles), les scènes sombres gagnent en précision du fait de la profondeur accrue des noirs (les souterrains sur l’île) et la haute luminance s’exprime plus grandement (les néons, l’éclairage des gratte-ciels, les flux d’énergie)… Pour preuve, les pics lumineux peuvent grimper jusqu’à 1000 nits avec une moyenne mesurée à 580 cd/m2. Pour briller ça brille !

Puis il y a le cas de la palette colorimétrique, régentée par les teintes bleues et violines so 80’s, qui n’use tout simplement pas (ou si peu) de l’espace colorimétrique étendu offert par le Wide Color Gamut. Fort heureusement pour elle, particulièrement clinquante et richement saturée par nature, elle reste superbe même si limitée à la norme Rec. 709 (identique au Blu-ray donc).

Blue Beetle

SON - I'm blue Da ba dee da ba di 🎶

Similaires, la VO et la VF (dont le doublage de qualité parvient à conserver les ambiances sur la centrale) proposées toutes deux en Dolby Atmos sont aussi puissantes que bien réparties.

La dynamique ne se la joue vraiment pas petite frappe, les effets abondent lors des scènes d’action (les explosions, les coups portés, les tirs), la spatialisation du son est optimal, l’activité arrière ne manque pas de dextérité (les vents violents de la toundra arctique, l’assaut du commando armé de Kord Industries sur la maison des Reyes, les affrontements contre Conrad Carapax), les canaux de hauteur s’illustrent régulièrement (le vol inaugural, les aéronefs), la musique de The Haxan Cloak (Midsommar) résonne de partout et le canal LFE soutient très vigoureusement l’ensemble.

CONCLUSION - L'énième DCption ?

Bien loin des échecs artistiques répétés de l’univers cinématographique DC (Wonder Woman 1984, The Flash), cette attachante aventure super-héroïque à l’insouciance rafraîchissante qui devrait survivre (ou pas) aux ruines du DCEU pour rejoindre la franchise DC Universe (chapeautée par James Gunn), profite d’une édition 4K Ultra HD aux prestations A/V bien trempées !

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x