4K Ultra HD – Édition FR – Sony Pictures – 148 min – 27 avril 2022

Format vidéo
• Master intermédiaire : 2K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos
• Français DTS-HD MA 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – La toile du fan service

Après les événements liés à l’affrontement avec Mysterio, l’identité secrète de Spider-Man a été révélée. Il est poursuivi par le gouvernement américain, qui l’accuse du meurtre de Mysterio, et traqué par les médias. Cet événement a également des conséquences terribles sur la vie de sa petite-amie M.J. et de son meilleur ami Ned. Désemparé, Peter Parker demande alors de l’aide au docteur Strange. Ce dernier lance un sort pour que tout le monde oublie que Peter est Spider-Man. Mais les choses ne se passent pas comme prévu, et cette action altère la stabilité de l’espace-temps. Cela ouvre le « multivers », un concept terrifiant dont ils ne savent quasiment rien…

Inoffensif et artistiquement feignant, ce « final » nostalgique aux ambitions trop grandes pour lui (l’écriture est bancale) peine à faire vivre une telle réunion d’acteurs. Et même s’il confronte (enfin) son super-héros à une véritable prise de conscience (l’inévitable et douloureux passage à l’âge adulte), sa forme insipide (hormis la course-poursuite dans la dimension miroir), ses facilités scénaristiques (s’articulant autour de décisions improbables et s’abandonnant à de nombreuses incohérences) et son humour souvent parasite (je peux faire des vannes, genre tout le temps ?) suscitent de la frustration devant tant de potentiel gâché.

Reste que ce pur divertissement (à voir en famille) est suffisamment rythmé (les scènes d’action ne manquent pas) et sympathique (un vrai fantasme de fans) pour que son terrible manque de saveurs (si ce n’est la mélancolie ressentie dans les dernières minutes) puisse être toléré. Sur le fil de se prendre les pattes dans la toile, le MCU doit désormais sortir de sa zone de confort.

IMAGE – Incursion dans le multivers

Captées en 4.5K avant d’être supervisées en 2K lors de la création du master intermédiaire, les images de cette superproduction trouvent en ce transfert UHD Dolby Vision un allié de poids… Même si l’absence du label IMAX Enchanced (présent sur Bravia Core) aura fait couler de l’encre auprès de certains technophiles.

Faut problème en passant puisque au-delà de la promesse mercantile, ce 3e opus de la saga Home a été tourné en numérique sans l’usage de caméras IMAX. C’est donc une version open matte 1.90 qui est proposée sur la plateforme de streaming et non le format 2.39 validé par le chef op’. Qui plus est, pour offrir la « meilleure expérience visuelle » à domicile, les instigateurs de ce programme « corrigent » la photographie (les couleurs sont modifiées et un DNR maison est appliqué) pour une restitution supplémentaire (plus réaliste d’après les techniciens IMAX) qui vient supplanter les choix artistiques d’origine. En somme, l’éditeur Sony a fait le bon choix en laissant ce gadget (limité au HDR10) loin du support physique. Revenons-en maintenant à nos araignées !

Si l’apport du côté de la définition (aucune baisse de régime) et du piqué (naturellement relevé) reste modéré (des textures un poil plus précises sur les costumes et les décors), c’est en se penchant sur les technologique WCG et HDR que la différence avec l’excellent Blu-ray se creuse sensiblement. Pour information, les CGI ont tous été retravaillés pour cette parution vidéo avec à la clé, un rendu beaucoup moins cheap à l’écran (le Lézard et l’Homme Sable ressemblent désormais à quelque chose).

La palette colorimétrique à la Marvel (plutôt fade si vous préférez) se voie octroyer de primaires plus audacieuses (notamment sur les costumes des trois Spider-Man et du Dr Strange), les sources lumineuses affichent une tout autre intensité (les éclairs d’Electro, le lever du soleil lors du final, les reflets sur les carrosseries), et les contrastes se distinguent par des blancs d’une plus grande clarté (les nuages) et des noirs à la densité grandie (cf. la crypte du sanctuaire sacré).

SON – Les blagues du Tisseur

Loin de la timidité d’une partie des films du MCU, la présente édition n’étant pas l’œuvre de Disney, cette bande-son Dolby Atmos réservée à la VO (même si limitée au plan horizontal, la VF lossless envoie tout autant du bois !) ne manque ni de puissance ni d’activité multicanale pour suivre les déplacements, pas seulement aériens, de Spidey et ses « amis ».

Immersive à souhait et pourvue d’une dynamique renversante, elle lâche des effets/ambiances particulièrement bien répartis dans l’espace acoustique (une mention spéciale aux bras tentaculaires d’Octopus) mais aussi des basses physiques qui se ressentent dès que l’action s’en vient (les explosions, les coups portés). Les voix qui ne se limitent pas à la centrale sont cristallines, la scène arrière ne ménage pas son activité (notamment lors de l’affrontement sur le pont), le score de Michael Giacchino est bien enveloppant et la verticalité du mixage s’élance régulièrement (à commencer par le jet-planeur du Bouffon vert).

CONCLUSION – Grand pouvoir, zéro responsabilité !

Alors qu’il s’empêtre dans la toile de l’univers cinématographique Marvel, l’homme-araignée retrouve l’envie de voltiger devant ce 4K Ultra HD calibré pour le (très) grand spectacle !

Note artistique
6
Qualité vidéo
9.5
Qualité audio
10
0
Spider-Man: No Way Home

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x