Provenance : France | Éditeur : M6 Vidéo | Date de sortie : 12 juillet 2023

Format vidéo
1080p24 – Ratio 2.39
SDR / BT.709 – Encodage AVC

Bande-son
Français DTS-HD MA 5.1

Sous-titres
Sans

Apaches (2023)
4.5/5

Artistique : 8 | Vidéo : 9.5 | Audio : 9.5

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Matériel et condition de test (Config. HP : 5.1.4)
Diffuseur vidéo : Philips 65OLED908 (Filmmaker Mode)
Sources : Oppo UDP-203 Audiocom Reference | Zappiti Reference
Enceintes : Sennheiser Ambeo Soundbar (DTS Neural:X), SVS SB-4000

Diapositive précédente
Diapositive suivante

ŒUVRE - La revanche d'une blonde

1900. De Montmartre à Belleville, Paris est aux mains de gangs ultra violents qui font régner la terreur sur la capitale : les Apaches. Prête à tout pour venger la mort de son frère, une jeune femme intègre un gang. Mais plus elle se rapproche de l’homme qu’elle veut éliminer, plus elle est fascinée par ce dernier.

Sorte de Peaky Blinders à la française, ce western pop animé par l’énergie du désespoir de son héroïne tarantinesque (Alice Isaaz s’impose avec panache comme la Beatrix Kiddo de Paname) masque les faiblesses de son scénario (les sous-intrigues sont à peine effleurées, le contexte révolutionnaire sacrifié et les rebondissements téléphonés) par sa mise en scène survoltée, son tourbillon de violences, sa belle bande d’acteurs (le charismatique leader Niels Schneider en « rockstar » balafrée), son romantisme vénéneux et sa reconstitution anachroniquement soignée. Du cinéma de genre populaire qui confirme la folie créative et les ambitions peu communes de Romain Quirot, le metteur en scène « punk » déjà derrière le singulier Dernier Voyage.

IMAGE - Paris à la Belle Époque

Un transfert HD d’excellente tenue qui se délecte de la photographie pulp signée Jean-Paul Agostini où la pénombre des rades clandestins côtoie la luminosité poussiéreuse des rues de la capitale.

La définition qui est très élevée met en valeur le travail de l’épique technique (beaucoup de détails dans les costumes, les décors et les maquillages), les couleurs de cartes postales aux teintes explosives jouent sur les différentes ambiances des lieux visités et la gestion des contrastes, soigneusement étudiée (les noirs sont intenses et les blancs audacieux), apporte ce qu’il faut de profondeur à l’ensemble.

Apaches (2023)

SON - Sonner la révolte

Totalement en accord avec les visuels qu’il sonorise, ce mixage multicanal bruyant à la répartition minutieuse et à la dynamique vénère va vous en mettre plein les oreilles !

Les effets pyrotechniques (ça pétarade sec) et les ambiances environnementales s’étendent généreusement sur l’ensemble des enceintes pour un enveloppement maximal, la partition épique de Yves Gourmeur ainsi que les chansons préexistantes (I Wanna Be Your Dog, Let’s Twist Again, Lollipop, Let’s Push Things Forward, etc.) ont un belle énergie, les dialogues sont vifs et bien détachés, et le canal LFE n’est vraiment pas une petite frappe.

CONCLUSION - Sous la coupe des gangsters

Alors que les Apaches terrifient bourgeois et commerçants dans le Paris des années 1900, ce revenge movie en costume hautement jubilatoire en Blu-ray (les prestations A/V ont de la classe) emmène ses spectateurs vers une séduisante proposition moderne qui se démarque du tout-venant de la production française. Tenons nous notre Mort ou Vif ?

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure ! #WeLovePhysicalMedia

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x