4K Ultra HD – Édition FR – Sony Pictures – 97 min – 23 février 2022

Format vidéo
• Master intermédiaire : 2K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 1.85

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos
• Français DTS-HD MA 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – Quand le symbiote voit rouge

Environ un an après avoir affronté Riot, Eddie Brock « cohabite » toujours avec le symbiote Venom. Alors qu’il tente de relancer sa carrière de journaliste d’investigation, Eddie se rend en prison pour interviewer le tueur en série Cletus Kasady. Il ignore que ce dernier est lui aussi l’hôte d’un symbiote, Carnage.

Débarquant d’une époque révolue (les années 90), ce blockbuster qui régale dans sa connerie est une bromance azimutée de la cervelle tout droit sortie d’un trip sous cocaïne. Se refusant d’être pris au sérieux et profondément régressif, ce divertissement qui « s’en bat les couilles » de tout est une aberration dans le paysage cinématographique des super-héros … Comme Batman et Robin il y a quelques années ! C’est amusant et d’une rare bêtise à défaut d’être une bonne adaptation de l’anti-héros Venom.

IMAGE – Une gueule de porte-bonheur ?

D’une propreté et d’une stabilité somme toute numérique, cette image pleine de vie est merveilleusement restituée par ce transfert UHD Dolby Vision.

La définition est vraiment solide à l’exception de quelques fluctuations dues à l’usage intensive de CGI, les détails sont plus fins qu’en HD malgré la nature 2K du DI (la structure musculeuse des symbiotes, les ruelles en arrière-plan), la palette colorimétrique (une explosion de couleurs) acquiert une richesse supplémentaire (l’enseigne bleue adjacente à l’appartement de Brock, les flammes qui consument St. Estes), les contrastes ont été perfectionnés (les noirs surélevés du Blu-ray sont ici plus profonds et la pureté des blancs s’est vue renforcée) et les sources lumineuses, régulièrement intenses (l’éclairage public), atteignent un éclat (les feux stop de la moto d’Eddie, la lune éclairant une rue, les reflets sur les carrosseries, les bâtons lumineux portés par Venom au club) que l’encodage SDR ne fait qu’effleurer.

SON – Rafales d’ondes sonores

Bruyante et suractive, cette bande-son Dolby Atmos qui tire pleinement partie de sa dynamique (monstrueuse) et de sa face avant (furieuse) n’use pourtant que partiellement de la scène arrière (tout de même bien présente, cf. le déplacement des bras de Venom) !

Quasiment parfaite si ce n’est dans l’usage « modéré » des surrounds (étrangement discrets par moments), elle s’illustre par une puissance lâchée sans retenue qui s’exprime pleinement lors des scènes d’action (surtout celle à la cathédrale). Également profonde (la voix gutturale de Venom permet au subwoofer de ne jamais s’ennuyer) et se permettant d’engloutir l’auditoire à de nombreuses reprises (la pluie, le rugissement de Carnage, les cris de Shriek, le retentissement des cloches, etc.), elle ne manque ni de force ni de précision.

Un peu moins frappante lorsqu’elle ne peut « éclairer » les éléments « tombés du ciel », absence de verticalité du son oblige, la VF encodée en DTS-HD MA 5.1 n’en reste pas moins très spectaculaire.

CONCLUSION – Un vrai carnage ?

Si l’envie d’une amitié schizophrène à l’amour vache vous prend, le présent 4K Ultra HD vous permettra de sceller cette union contre-nature !

Note artistique
6
Qualité vidéo
9.5
Qualité audio
9
0
Venom: Let There Be Carnage

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
KillerSe7ven
Administrateur
4 mois il y a

C’est dommage, il y aurait tellement à faire avec une réalisation plus originale et un scénariste à la barre.

BennJ
Administrateur
4 mois il y a

Le seul film qui a réussis l’année dernière à me faire passer un meilleur moment endormi qu’à le visionner 🙂

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x