4K Ultra HD – Édition CA – Sony Pictures – 88 min – 26 octobre 2021

Format vidéo
• Master intermédiaire : 2K
• Standard HDR : HDR10
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos
• Anglais DTS-HD MA 5.1
• Français (parisien) Dolby Digital 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Diapositive précédente
Diapositive suivante

ŒUVRE – Retour aux sources…

Depuis des siècles, lycans et vampires se livrent une bataille sans merci. Mais les deux races sont à l’aube d’une ère nouvelle car les humains, qui ont récemment découvert leur existence, décident de cesser leurs conflits internes pour s’engager ensemble dans la lutte contre ce qu’ils considèrent comme des fléaux…

Particulièrement jouissive et riche en effusions de sang, cette série B fantastique à la mise en scène stylisée (les cadrages façon comic book) et aux effets spéciaux qui en mettent plein la vue, n’a pour seul but que de divertir les fans de l’univers de la saga et/ou d’action pure en multipliant à un rythme effréné (pas une seule seconde de répit) fusillades, bastons et poursuites toutes plus spectaculaires les unes que les autres. Le meilleur volet de la franchise ?

IMAGE – Big Bad Wolf

Le niveau de définition se montre supérieur (la clarté accrue des environnements), l’omniprésente profondeur de champ est encore plus marquée et le piqué cisèle chaque millimètre de l’écran avec une plus grande acuité (les mèches de cheveux, les cristaux de glace, les plis du latex).

La palette bleu acier, un peu moins monochromatique que chez ses aînés, bénéficie de primaires intensifiées (le sang rouge, les yeux bleus), les contrastes qui sont parfaitement équilibrés s’enrichissent de blancs plus nets et de noirs plus profonds sans masquer les détails plongés dans la pénombre (cf. le repaire souterrain des vampires), et les sources lumineuses gagnent en éclat (les reflets sur les surfaces aqueuses et/ou métalliques, les plafonniers, les muzzle flash).

SON – Faut k’ça saigne

Pourvu d’une dynamique ébouriffante, d’effets sonores impressionnants, d’une extension surround manifeste (un maelström de tirs), d’un médium cristallin, d’une verticalité généreuse (des chutes de débris et d’ascenseur, des gouttes d’eau, des particules volantes de nitrate de plomb, des visions, des attaques de lycans, etc.), d’un score à la clarté exceptionnelle et de basses ultra-massives (le souffle d’un lance-flammes, l’apparition du « Super-Lycan »), le mixage Dolby Atmos de la VO est un top son de tous les instants.

Très musclée à son échelle, la VF(F) encodée en Dolby Digital 5.1 ne manque certes pas de puissance et de précision spatiale mais ne peut rivaliser avec sa décoiffante consœur 3D.

CONCLUSION – L’éveil de la lune ?

Alors qu’il entame un nouveau cycle dans la saga, ce quatrième opus où vampires et lycans s’écharpent encore plus copieusement à l’écran tire profit d’un 4K Ultra HD de démonstration pour une inoubliable séance de bourrinage !

Note artistique
7
Qualité vidéo
10
Qualité audio
10
0
Underworld - La Saga

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure ! #WeLovePhysicalMedia

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x