4K Ultra HD – Édition CA – Sony Pictures – 92 min – 26 octobre 2021

Format vidéo
• Master intermédiaire : 2K
• Standard HDR : HDR10
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos
• Anglais DTS-HD MA 5.1
• Français (parisien) Dolby Digital 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Diapositive précédente
Diapositive suivante

ŒUVRE – Previously on Underworld

Au Moyen Âge, l’équilibre règne entre les vampires dirigés d’une main de fer par Viktor et leurs serviteurs les lycans. Mais lorsque la fille de Viktor s’éprend de Lucian, un lycan, c’est le début d’une longue guerre sanglante qui continuera jusqu’à aujourd’hui.

Malgré des CGI parfois visibles, ce préquel que l’on doit à Patrick Tatopoulos reprend la recette de ses aînés qu’il transpose au Moyen Âge. Le rythme est soutenu, la tragédie romantico-gothique fonctionne, les scènes d’action sont spectaculaires (l’impressionnante charge des lycans) et la mythologie de la saga continue de se développer. En somme, une bonne petite série B qui permet de mieux cerner les enjeux des opus précédents.

IMAGE – Briser les chaînes

Le bruit vidéo qui pouvait faire son apparition sur le disque Blu-ray n’est qu’un lointain souvenir et la résolution accrue profite aux détails qui sont beaucoup plus nets (les textures faciales, le pelage des loups-garous et lycans, les décors en pierre usés, l’arrière-plan des environnements extérieurs, les armures et autres costumes).

La colorimétrie bleutée si familière (toujours de la partie donc) profite de primaires plus vives et profondes (les bleus et les rouges) tout en nuançant mieux ses gris, un solide coup de pouce a été apporté aux valeurs de contrastes (des noirs plus denses et des blancs plus brillants) sans jamais occulter la richesse des ombres, et les sources lumineuses ont été accentuées pour des reflets au clair de lune plus poussés (les armures, les surfaces aqueuses) et des flammes plus brûlantes.

SON – All Hail Lucian

Une bande-son dynamique aux effets parfaitement localisés (les flèches, les ambiances carcérales, les forces en présence lors de la bataille finale) et aux voix toujours intelligibles où le canal LFE, à la puissance affirmée, fait trembler les murs à plusieurs reprises (les coups portés, les hurlements) et où le score de Paul Haslinger est très largement aérée.

Jonchée d’effets aériens bondissants (les loups-garous sautent régulièrement au-dessus des victimes) et plus percutante, la VO Dolby Atmos est quand même mieux armée que la VF(F) Dolby Digital 5.1 pour combattre les suceurs de sang.

CONCLUSION – La Guerre des poils

Pour les beaux yeux de sa Juliette aux canines pointues, un Spartacus hirsute va appeler les siens à se révolter contre leurs maîtres avec une rage de vaincre décuplée sur support 4K Ultra HD (des prestations A/V empreintes de l’esprit guerrier) !

Note artistique
7
Qualité vidéo
9
Qualité audio
9
0
Underworld - La Saga

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure ! #WeLovePhysicalMedia

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x