Blu-ray – Édition FR – L’atelier d’images – 108 min – 05 octobre 2021

Format vidéo
• Résolution : 1080p/24
• Ratio : 1.85

Bande-son
• Anglais Auro-3D
• Anglais DTS-HD MA 5.1
• Français DTS-HD MA 5.1

Sous-titres
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – Dans l’ombre de Batman

Vers la fin des années 30, ‘The Shadow’, un ancien chef de guerre chinois sanguinaire repenti par la magie d’un saint homme, est le protecteur de New York, traquant les criminels et les assassins. Mais son ennemi mortel, Shiwan Khan, a détourné les sortilèges à son profit et projette de contrôler le monde en commençant par menacer la ville avec une bombe atomique. ‘The Shadow’, grâce à son pouvoir d’invisibilité et sa capacité à lire dans les esprits, est le seul recours contre cette menace…

Privilégiant la forme (des plans tout droits sortis d’une bande dessinée) sur le fond (le héros n’est qu’esquissé et le vilain juste raté), ce film noir qui assume totalement son héritage pulp contrebalance son erreur de casting (Alec Baldwin est beaucoup trop lisse pour ce rôle) par un charme désuet avéré. Un certain culte !

IMAGE – Dans le New York art déco des 30’s

Conservant la volumineuse structure granuleuse de la photographie (malheureusement grossière lors des nombreux procédés optiques), ce transfert HD imprégné de couleurs vives (les bleus et les rouges respirent la santé) frappe par l’omnipotence de ses contrastes (des noirs – un peu trop – tranchants et des blancs – à l’excès parfois – hardis) et non par la finesse de ses détails.

Car plutôt douce de par sa nature, même si le piqué ne manque pas de mordant lors des gros plans (cf. les textures des costumes), l’image ne méritait nullement l’usage (pas si modéré) d’edge enhancement (des halos de-ci de-là).

SON – Écoutez sa voix !

Emplie d’une activité multicanale bien pleine où la voix de ‘The Shadow’ vient « flotter » à travers l’espace acoustique (jusqu’à atteindre, en activant un DSP de virtualisation dans mon cas, la scène aérienne lors de sa première apparition), la bande-son Auro-3D (13.2 !) réservée à la seule VO fait montre d’une bonne spatialisation (c’est notable lors des fusillades), de quelques rafales (bien senties) des canaux LFE et de dialogues clairement exposés.

Mettant tout autant à l’honneur la partition de Jerry Goldsmith, les propositions DTS-HD MA 5.1 continuent de profiter d’un enveloppement efficace et d’un punch suffisant même si la dynamique y est moindre (du côté de la VO) et les basses plus timides (pour la VF).

CONCLUSION – Qui se cache sous la cape et le chapeau ?

Sortant de l’ombre grâce à L’atelier d’images, ce super-héros « oublié » se montre à nous « masqué » d’un Blu-ray !.. Un peu daté visuellement mais pleinement à jour acoustiquement.

Note artistique
6
Qualité vidéo
6
Qualité audio
8.5
0
The Shadow

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x