4K Ultra HD – Édition UK – BFI Video – 104 min – 11 avril 2022

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 2.40

Bande-son
• Anglais DTS-HD MA 5.1
• Anglais LPCM 2.0

Sous-titres
• Anglais

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Diapositive précédente
Diapositive suivante

ŒUVRE – Wild Wild East

XIXe siècle. Le Capitaine Stanley s’est juré de « civiliser » le pays sauvage australien. Ses hommes ont capturé deux des quatre frères du gang Burns : Charlie et Mike. Arthur, le plus âgé des frères Burns et chef du gang, s’est réfugié dans la montagne. Le Capitaine Stanley propose alors un marché à Charlie : retrouver son frère aîné en échange de la vie sauve pour le jeune Mike. Charlie n’a que neuf jours pour s’exécuter…

Sur fond de racisme colonial et de misogynie, ce néo-western aussi brutal que mélancolique hanté par le fantôme de Sam Peckinpah et porté par un casting habité (Guy Pearce, Emily Watson, Ray Winstone, Danny Huston, John Hurt), narre un drame gorgé de mysticisme (se jouant quelque part entre le cauchemar et le rêve) où les Bushrangers avancent vers une mort certaine dans un paysage de désolation (où ils n’ont aucune raison d’être) souillé par le sang des Aborigènes.

IMAGE – L’Outback sauvage

Effectuée par Silver Salt à partir du négatif Super 35 mm, cette restauration 4K dont l’étalonnage des couleurs a été supervisé par John Hillcoat et le chef op’ français Benoit Delhomme, nous parvient dans un transfert UHD Dolby Vision maîtrisé où la photographie blanchie et poussiéreuse peut s’afficher dans toute sa terrible beauté.

D’une grande stabilité, bien nettoyée (à l’exception de taches blanches occasionnelles) et inondée d’une fine couche de grain naturel (chahutée à une reprise), l’image qui est nettement plus détaillée qu’en HD (la saleté sur les vêtements, les feuilles desséchées, la sueur sur les visages, les crevasses dans les formations rocheuses, la peinture écaillée) conserve une certaine douceur inhérente à la source sans pour autant perdre en précision.

La palette terreuse délivre des teintes plus richement saturées (les rouges ambrés des fins de journées, les bleus vifs du ciel, les verts luxuriants du jardin du Capitaine Stanley), la balance des contrastes qui est très élevée capture encore mieux la chaleur étouffante de l’Australie avec des blancs radieux et des noirs soyeux (même si les ombres se font rares), et les sources lumineuses nativement sobres se voient rehaussées avec douceur (les couchers de soleil, l’éclat des nuages, les reflets sur les armes en métal, la lueur des feux de camp).

SON – Complaintes crépusculaires

Rythmée par le « silence » de la nature et une partition musicale obsédante finement distillée (par le compositeur Warren Ellis et le chanteur Nick Cave), cette bande-son multicanale tient ses dialogues (parfois chuchotés mais intelligibles) à l’avant, ouvre le champ surround (l’omniprésence des mouches, le vent soufflant au loin) avec une bonne directivité (la fusillade inaugurale), use de basses profondes (les coups de feu, les déplacements des chevaux) et tire avantage d’une dynamique à la puissance appréciable.

CONCLUSION – What fresh hell is this ?

Abandonnés sur un territoire qui ne connaît pas la pitié, les hommes deviennent des animaux lorsque la survie domine les valeurs et les lois. Et ce n’est pas le présent 4K Ultra HD, dont les solides prestations A/V accentuent l’ambiance fiévreuse de l’œuvre, qui va nous persuader du contraire !

Note artistique
9
Qualité vidéo
8.5
Qualité audio
8
0
The Proposition (2005)

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure ! #WeLovePhysicalMedia

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x