Blu-ray – Édition US (région A) – Lionsgate Films – 97 min – 08 juin 2021

Format vidéo
• Résolution : 1080p/24
• Ratio : 2.38

Bande-son
• Anglais DTS-HD MA 5.1

Sous-titres
• Anglais

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Précédent
Suivant

ŒUVRE – Fredrick Darko

Fred est un gars normal, bientôt la trentaine, et qui traverse une crise existentielle alors qu’il se retrouve au bord du précipice de l’âge adulte. Devrait-il s’engager envers sa petite amie à long terme ? Doit-il prendre un emploi en entreprise pour payer ses factures et abandonner son rêve de devenir artiste ? Lorsqu’un homme oublié de sa jeunesse refait surface à l’improviste, Fred voyage littéralement et métaphoriquement dans son passé. Il commence lentement à percer un long mystère sur une fille disparue, une drogue appelée Mercure et une créature terrifiante qui l’a suivi jusqu’à l’âge adulte… Alors que le passé, le présent et le futur se croisent et se mettent en parallèle, Fred explore toutes les vies possibles qu’il pourrait mener. Laquelle va-t-il choisir ?

Admirablement construit, cet ambitieux thriller psychologique en boucle temporelle où les réalités s’entremêlent au sein d’une narration audacieuse, est porté par un incroyable Dylan O’Brien touché par une crise existentielle qu’il ne pourra surmonter qu’en « allumant sa propre lumière ». Trippant et intriguant !

IMAGE – Trouble de la vision

Avec son ambiance régulièrement « camée » qui dégrade sensiblement le piqué et heurte les couleurs, la photographie ne se prête guère à une démonstration technique… Sans parler du fait que les images sont souvent plongées dans la pénombre avec une sensation persistante de filtre brumeux qui déséquilibre les contrastes.

Il n’empêche que ce transfert HD, « abîmé » par la présence d’un colour banding parfois marqué, restitue d’excellents détails (lorsque cela est possible) et profite d’une solide palette colorimétrique (cf. le club de striptease).

SON – Décharge de sensations

Volontairement « hallucinée », cette bande-son immersive soigneusement conçue remplit l’espace acoustique d’ambiances étranges et d’effets « flottants » dès que la scène l’exige. Les dialogues sont clairs, la dynamique effective et les basses opportunes.

CONCLUSION – Tu veux la drogue ?

Avec ou sans une dose de Mercure, il se peut que les réponses aux questions posées soient plus limpides en Blu-ray… Même s’il semble être, lui aussi, sous l’effet de produits illicites !

Note artistique
8
Qualité vidéo
7
Qualité audio
8.5
0
The Education of Fredrick Fitzell

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x