SVOD – Plateforme FR – Disney+ – 9 épisodes de 14 à 20 min – 04 mai 2023

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 1.78

Bande-son
• Anglais Dolby Digital Plus 5.1
• Japonais Dolby Digital Plus 5.1
• Français Dolby Digital Plus 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, les tests SVOD sont réalisés avec le débit minimum requis sur chaque plateforme. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de la source testée.

Diapositive précédente
Diapositive suivante

ŒUVRE – Une virée StarWarsienne originale

9 courts-métrages inédits produits par 9 studios de pays et cultures différents qui, par leur grande variété de styles, ouvriront de nouvelles perspectives sur cette saga légendaire en en repoussant les limites…

Après le pays du Soleil-Levant, cette seconde compilation animée étend ses horizons avec des productions de grands studios du monde entier (El Guiri, Cartoon’s Saloon, Punkrobot, Aardman, Mir, La Cachette, 88 Pictures, D’ART Shtajio et Triggerfish).

D’inspiration plus hétéroclite et naviguant à vitesse lumière entre les genres (l’humoristique I Am Your Mother), cette anthologie Star Wars plus ambitieuse est une vitrine technique à l’animation variée (2D, 3D, stop motion et plus) où les histoires sont plus profondes que par le passé (Journey to the Dark Head), l’esthétique plus marqué (les épisodes Sith, Screecher’s Reach, The Spy Dancer et Aau’s Song) et les personnages originaux encore plus diversifiés (les sœurs de In the Stars). À n’en point douter, sous l’égide de Disney, Visions reste la proposition la plus intéressante de la franchise créée par George Lucas.

IMAGE – Une galaxie tout en couleurs

Tiré d’un DI 4K, ce transfert UHD Dolby Vision qui flatte la rétine affiche une définition au taquet, des détails très prononcés (même si plus ou moins tranchants en fonction du style graphique), une palette colorimétrique merveilleusement vibrante (cf. l’univers bucolique du dernier épisode), des contrastes d’une rigueur remarquable (la profondeur des noirs dans la grotte du deuxième segment impressionne) et des sources lumineuses assurément éclatantes (l’intensité des sabres laser, le projecteur au-dessus de la scène du cabaret, l’énergie qui se dégage des cristaux Kyber).

SON – Light Side, Dark Side or both ?

La richesse du sound design Star Wars est là avec les sabres laser qui s’entrechoquent, les tirs de blaster qui sifflent et les réacteurs qui grondent.

La scène avant est précise, l’usage constant des voies arrières ne déçoit pas, la directivité des effets est maîtrisée et les différentes partitions musicales sont parfaitement distillées sur toutes les enceintes sans jamais nuire aux ambiances.

Mais à cause d’une dynamique en retrait et de basses paresseuses, une quasi-constance avec le studio aux grandes oreilles, cette bande-son ne sort jamais vraiment l’artillerie lourde.

CONCLUSION – L’originalité est sa Force !

Aussi bien artistique que narrative, c’est dans sa différence que cette saison 2 transpirant l’amour de la saga propose ses « visions » du riche univers de La Guerre des étoiles, à découvrir dans les meilleures conditions possibles (du 4K HDR qui en met plein les mirettes) sur Disney+ !

Note artistique
8
Qualité vidéo
10
Qualité audio
8
0
Star Wars: Visions - Saison 2

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure ! #WeLovePhysicalMedia

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x