Provenance : France | Éditeur : Rimini Éditions | Date de sortie : 12 avril 2024

Format vidéo
1080p24 – Ratio 1.78
SDR / BT.709 – Encodage AVC

Bande-son
Anglais DTS-HD MA 2.0
Français DTS-HD MA 2.0

Sous-titres
Français

Les rats attaquent
2.5/5

Artistique : 6 | Vidéo : 6.5 | Audio : 6

L'édition digipack est disponible à la vente auprès de notre partenaire Metaluna Store en cliquant ici 👉 Les Rats attaquent

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Matériel et condition de test (Config. HP : 5.1.4)
Diffuseur vidéo : Sony Bravia XR-65A95L (Professionnel SDR)
Sources : Oppo UDP-203 Audiocom Reference | Zappiti Reference
Enceintes : Sennheiser Ambeo Soundbar (DTS Neural:X), SVS SB-4000

Diapositive précédente
Diapositive suivante

ŒUVRE - Encore et toujours des rats

Après avoir mangé du maïs contaminé, des rats se transforment en prédateurs féroces et se mettent à attaquer les humains. Kelly Leonard, inspectrice au département de la santé, et Paul Harris, professeur, vont tenter d’arrêter cette invasion sans précédent.

Librement adapté du best-seller de James Herbert et surfant sur l’immense succès des Dents de la mer,  ce film d’exploitation réalisé par Robert Clouse (Opération Dragon) voit des teckels et des terriers déguisés en rats géants boostés aux stéroïdes s’en prendre mortellement (la dose de gore est là) à tous ceux qui croisent leurs dents aiguisées (vieillards et bébé compris). Et combinant l’angoisse à la romance (allant même jusqu’à flirter avec le vaudeville lors d’une séquence loufoque), cette toute petite bisserie horrifique politiquement incorrect sait se faire apprécier au second degré. Préparez-vous ! L’invasion a commencé…

IMAGE - Que vous avez de grandes dents !

Exploité dès 2014 aux États-Unis via Shout! Factory, ce master HD commence à dater même si stable. La définition est ainsi inégale, les traces du passé encore visibles (des tâches et des rayures) et la texture argentique quelque peu grossière. Mais le piqué est assez précis, la palette colorimétrique bien saturée (les teintes rouges sont très vives), les contrastes globalement soignés (pour bien se repérer dans les souterrains) et l’encodage solide.

SON - Y'a un rat sous mon toit

Des distorsions de-ci de-là, des voix parfois anormalement métalliques et des saturations dans les aigus les plus forts viennent perturber l’écoute… En VO comme en VF. La première est néanmoins plus naturelle et équilibrée, là où la seconde a le mérite de mettre à disposition le doublage d’époque présent sur la VHS. Le son des rats (mixé bruyamment) passe en boucle avec clarté et le score sonne très correctement.

CONCLUSION - Attention aux rongeurs nuisibles !

Si ces mutants dévoreurs de chair fraîche rejoignent la Collection Angoisse de Rimini Éditions dans le sang et l’allégresse, pourquoi donc ont-ils bouffé tous les bonus de l’édition US ? Reste le traditionnel livret de 24 pages rédigé par Marc Toullec (« Dents dures et poings serrés ») et le beau packaging digipack avec fourreau cartonné dont le Blu-ray qu’il contient, inédit dans nos contrées françaises, partage des prestations A/V certes désuètes mais plutôt honorables pour un film d’animaux tueurs resté aussi longtemps invisible. À la veille des Jeux Olympiques, nul doute que les parisiens vont frissonner…

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure ! #WeLovePhysicalMedia

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x