4K Ultra HD – Édition US – Universal Pictures – 100 min – 21 juin 2022

Format vidéo
• Master intermédiaire : 2K
• Standard HDR : HDR10
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos
• Français (québécois) Dolby Digital 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Précédent
Suivant

ŒUVRE – Les Grands Méchants Cools

Après toute une vie de braquages légendaires, les criminels notoires M. Wolf, M. Snake, M. Piranha, M. Shark et Mme. Tarantula sont enfin capturés. Pour éviter une peine de prison, les animaux hors-la-loi doivent réussir leur plus grande arnaque : devenir des citoyens modèles. Sous la tutelle de leur mentor, le professeur Marmelade, la bande entreprend de faire croire au monde qu’elle est en train de devenir honnête.

Dynamité par son graphisme cartoonesque fortement expressif (qui mélange traits 2D et animation 3D) et son énergie follement dévastatrice, ce Quentin Tarantino pour enfants (il y a du Reservoir Dogs et du Pulp Fiction dans ce butin) est une comédie policière à la Ocean’s Eleven peuplée d’animaux attendrissants et de scènes d’action galvanisantes. Drôle, mouvementé et tordant le cou aux préjugés, ce braquage est exécuté dans les règles de l’art !

IMAGE – Bijou vintage

Servi par un encodage solide comme un roc, ce transfert UHD HDR10 se démarque de son homologue 1080p SDR par la présence des technologies WCG et HDR.

Car s’il n’a qu’un soupçon de netteté supplémentaire à offrir (légèrement visible sur la fourrure animale et les environnements), les détails n’étant pas beaucoup plus fins qu’en HD (il faut dire que l’esthétique typée 70’s est plutôt douce), les couleurs (discrètement ambrées) nettement plus profondes (les rouges, les bleus, les verts), les contrastes plus fermes (des noirs denses et des blancs brillants) et les sources lumineuses au punch augmenté (les reflets du soleil, les éclairages des soirées), en font un partenaire de choix pour épauler notre gang d’anti-héros.

SON – ♪ You Know I’m Bad ♫

Très engagée spatialement (le trafic routier, la foule lors des évènements publics), la VO Dolby Atmos est une excellente bande-son à la clarté sans faille qui délivre une dynamique impressionnante et des basses étonnamment considérables (le vrombissement des moteurs, la horde de cochons d’inde).

Les dialogues sont clairs, les effets/ambiances se déploient dans toutes les directions (de hauteur comprise, notamment avec les résonnances du discours du Pr. Marmelade et les passages aériens d’un hélicoptère) et la musique funky-jazz s’envole avec une harmonieuse intensité.

Moins entreprenante et perdant en subtilité, la VF(Q) se fait prendre la main dans le sac (le doublage de Pierre Niney et Alice Belaïdi manque) malgré un enveloppement certain.

CONCLUSION – La tentation du bien ?

Menée par « Arsène Loupin », le prince canidé de la cambriole, cette jolie surprise animée à l’efficacité maximale s’engage sur la voie de la rédemption sous le contrôle d’un 4K Ultra HD qui met du cœur à l’ouvrage !

Note artistique
8
Qualité vidéo
9
Qualité audio
9
0
Les Bad Guys

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x