SVOD – Plateforme FR – Prime Video – 99 min – 26 août 2022

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : HDR10+
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais Dolby Digital Plus 5.1
• Français Dolby Digital Plus 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, les tests SVOD sont réalisés avec le débit minimum requis sur chaque plateforme. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de la source testée.

Previous
Next

ŒUVRE – Demolition (Old) Man

Âgé de 13 ans, Sam Cleary suspecte que son mystérieux et solitaire voisin, Mr. Smith, soit en réalité une légende qui se cache au grand jour. Il y a 25 ans, le superpuissant justicier de Granite City, Le Samaritain, a été déclaré mort dans un entrepôt, après un combat tragique avec son rival, Nemesis. La plupart des gens pensent que Le Samaritain a péri dans les flammes, mais certains habitants, comme Sam, ont bon espoir qu’il soit encore en vie…

Plus proche de Hancock (l’humour en moins le social en plus) que du MCU, Le Samaritain est une série B divertissante héritée des années 80/90 (violence sèche et punchlines) où Sylvester Stallone défonce des vilains (caricaturaux) comme à la bonne époque. Et s’il est vrai que son budget restreint limite ses ambitions (réflexions survolées, narration classique et action limitée), elle casse le mythe du super-héros en l’ancrant dans une réalité où, volontairement « exclu » du système, il n’aura d’autres choix que de revenir masse à la main (un symbole loin d’être anodin) pour achever sa rédemption. Une œuvre Stallonienne (la vieille gloire à la retraite qu’un dernier combat attend) sympathique même si mineure.

IMAGE – Granite City la poudrière

Plongée régulièrement sous la pluie, l’image issue d’un DI 4K et diffusée en HDR10+ a tous les atouts d’une captation numérique moderne (en 3.4K dans le cas présent) à quelques traces compressives près (un peu de bruit en arrière-plan).

La définition reste stable tout du long, les plans sont piqués (le visage usé de Stallone, les ruelles mal famées), la clarté est constante, les couleurs froides (à l’extérieur) et chaudes (dans les intérieurs) sont parfaitement étalonnées, les contrastes sont soutenus (entre blancs affirmés et noirs denses) et les sources lumineuses, systématiquement tapageuses (les plafonniers, la lumière du jour, les flammes), brillent d’un impressionnant éclat.

SON – Réparer plutôt que détruire

Pourvue de basses profondes (la déflagration des grenades) mais dénuée d’une vraie dynamique (elle n’est que modérée), cette bande-son au score large use naturellement des canaux surround (les ambiances urbaines, les effets pyrotechniques lors des combats) pour une immersion concluante. Hormis un doublage un peu proéminent, VO et VF luttent à armes égales.

CONCLUSION – Besoin d’un nouveau justicier ?

Apportant un vent de fraîcheur à un genre de plus en plus sclérosé, cette nouvelle « production originale » Prime Video (une récupération à dire vrai suite au rachat de la MGM par Amazon) ne manquera pas de charmer les fans de Sly (pour les intimes), vieux briscard toujours prompt à reprendre du service s’il le faut !

Note artistique
6.5
Qualité vidéo
8.5
Qualité audio
8
0
Le Samaritain (2022)

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x