Provenance : France | Éditeur : Rimini Éditions | Date de sortie : 12 avril 2024

Format vidéo
1080p24 – Ratio 1.66
SDR / BT.709 – Encodage AVC

Bande-son
Anglais DTS-HD MA 2.0
Français DTS-HD MA 2.0

Sous-titres
Français

Le Chat et le Canari (1978)
3/5

Artistique : 6 | Vidéo : 7 | Audio : 7

L'édition digipack est disponible à la vente auprès de notre partenaire Metaluna Store en cliquant ici 👉 Le Chat et le canari

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Matériel et condition de test (Config. HP : 5.1.4)
Diffuseur vidéo : Sony Bravia XR-65A95L (Professionnel SDR)
Sources : Oppo UDP-203 Audiocom Reference | Zappiti Reference
Enceintes : Sennheiser Ambeo Soundbar (DTS Neural:X), SVS SB-4000

Diapositive précédente
Diapositive suivante

ŒUVRE - La soif de l'or

Pour le 20e anniversaire de la mort du richissime Cyrus West, ses plus proches descendants se réunissent dans son manoir pour la lecture du testament. Au même moment, un dangereux psychopathe se manifeste…

Par-delà le trépas d’un ancêtre « vivant » à travers un enregistrement vidéo préenregistré, de petites canailles cupides se retrouvent dans un pastiche haut en couleurs de whodunit (à la Agatha Christie) sous influence giallesque. Et si l’horreur, à la différence de l’humour noir, ne fait pas partie des suspects de cette sixième adaptation de la pièce de théâtre éponyme de John Willard, le grand manoir bourgeois servant de huis clos abrite, sous son esthétisme léché, un ludisme assuré (qui redescend malheureusement lors d’un dernier acte rushé) où la mort rôde avec légèreté. Ne pouvant cohabiter, qui de Titi ou du Grosminet sera déclaré vainqueur de cette partie de Cluedo ?

IMAGE - Par une nuit orageuse...

S’il oscille (un peu) au gré des séquences de par l’usage plus (quelques visages cireux) ou moins (quand l’aspect organique de la captation 35 mm est préservé) visible de DNR, ce master HD stable et particulièrement lumineux (dans l’esprit des 70’s) délivre une copie bien nettoyée (les affres du temps ont été gommées) à la définition très honnête, au niveau de détails acceptable (les costumes et les décors intérieurs), à la palette colorimétrique ravivée (cf. la saturation des teintes vertes) et aux contrastes de bonne facture sans noirs bouchés.

Le Chat et le Canari (1978)

SON - He's a maniac ?

Bien répartie dans son petit espace frontal, la VO 2.0 monophonique fait montre d’une belle dynamique sans distorsion aucune. Les dialogues (bercés par « l’accent british ») sont clairs, les effets s’incarnent avec ce qu’il faut de finesse (la pluie, les échos) et le score suggestif de Steven Cagan est solidement restitué.

Malgré un très chouette doublage d’époque, la piste française doit endurer du souffle et la dissipation des ambiances (l’orage joue à cache-cache) dès que ça parle.

CONCLUSION - Ceci est mon testament...

Intrigante et hors-norme, cette comédie d’épouvante gothique rejoint « la soirée Angoisse » de Rimini Éditions dans son costume d’apparat (un superbe digipack à trois volets glissé dans un fourreau) avec à son bras, le traditionnel livret de 24 pages (Qui veut gagner des millions ?) conçu par Marc Toullec. Et osant pour la première fois la haute définition, il ne fait aucune doute que sa (nouvelle) prestance A/V surprendra tous les autres invités !

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure ! #WeLovePhysicalMedia

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x