4K Ultra HD – Édition FR – Universal Pictures – 110 min – 24 octobre 2017

Format vidéo
• Master intermédiaire : 2K
• Standard HDR : HDR10
• Ratio : 2.40

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos
• Français Dolby Atmos

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Diapositive précédente
Diapositive suivante

ŒUVRE – La Ligue des monstres fantastiques

Bien qu’elle ait été consciencieusement enterrée dans un tombeau au fin fond d’un insondable désert, une princesse de l’ancienne Égypte, dont le destin lui a été injustement ravi, revient à la vie et va déverser sur notre monde des siècles de rancœurs accumulées et de terreur dépassant l’entendement humain…

Des sables du Moyen-Orient aux pavés de Londres, cette nouvelle version hantée par un Tom Cruise bondissant et une Sofia Boutella férocement sexy mêle scènes d’action spectaculaires et aventure gentiment horrifique sans parvenir à dépoussiérer le mythe. La faute à un multiverse (le Dark Universe) envahissant et à une intrigue bordélique, que les effets spéciaux high-tech et l’autodérision inhabituelle de sa star ne peuvent enterrer. Divertissant mais décevant !

IMAGE – Hors du sarcophage

Majoritairement captées au format argentique 35 mm, ces images de caractère (le grain est là mais plus finement que sur le Blu-ray) s’éloignent d’un rendu clinique pour se muer en ambiance viscérale. Que l’on aime ou pas cet aspect granuleux, difficile de nier la stabilité de la définition, la finesse du piqué, la précision des détails, la restitution sans faille des couleurs et l’éclat des contrastes proposés par ce transfert UHD remarquable même si peu démonstratif.

Les ombres et la pénombre des souterrains et autres catacombes sont moins insondables que sur le transfert HD pour une apparence brumeuse plus à-propos, les éclairages (le soleil, les lampes et les flammes) gagnent en brillance, et la gradation de la palette colorimétrique se voit améliorée avec un gain en nuance (les teintes terreuses) et en vibrance (les tons gris-bleus) loin d’être dérisoire.

SON – La légende raconte…

Des pistes Atmos massives (la VO encore plus puisque la VF est encapsulée sur du Dolby Digital Plus 7.1 et non du Dolby TrueHD 7.1) et animées qui utilisent régulièrement tous les canaux à leur disposition pour nous secouer efficacement.

De la belle tenue des voix à l’activité incessante de la scène arrière (les balles qui fusent en Irak), en passant par l’autorité de la dynamique et l’équilibre du soutien aérien (la tempête de sable, le crash d’avion, etc.), le résultat est absolument immersif et méchamment efficace.

CONCLUSION – Fallait-il la ressusciter ?

Alors que ce blockbuster générique a précipité le Dark Universe (alors naissant) dans l’abîme, le présent 4K Ultra HD évite le «momie-cide » grâce à des prestations A/V plus fraîches que le Dr. Jekyll de Russell Crowe !

Note artistique
5
Qualité vidéo
8.5
Qualité audio
9.5
0
La Momie (2017)

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure ! #WeLovePhysicalMedia

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x