4K Ultra HD – Édition US – Lionsgate Films – 121 min – 26 novembre 2019

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos
• Français (québécois) Dolby Digital 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Précédent
Suivant

ŒUVRE – Le héros devient le fugitif…

Victime d’un coup monté, Mike Banning, agent des services secrets, est accusé d’être le cerveau d’une tentative d’assassinat envers le président américain, Allan Trumbull. Poursuivi par le FBI, il va devoir combattre pour survivre et trouver l’identité de celui qui menace la vie du président…

Vous aimez la subtilité ? Passez votre chemin ! Ce gros film d’action patriotique est une série B à l’ancienne chargée en testostérone et menée par un héros badass (Gerard Butler a toujours la carrure) que rien ni personne ne peut arrêter. L’ange protecteur du Président américain va donc dessouder plein de méchants (des traîtres à la Bannière Étoilée) lors d’excellentes scènes d’action. Entamée en 2013, la trilogie s’achève sur une note toujours aussi musclée.

IMAGE – Banning, cet Action Man !

Mettant plus en évidence le léger grain ajouté en postproduction (qui vire en fourmillements lors de rares plans sombres), ce transfert UHD Dolby Vision profite d’une agréable texture cinématographique absente de son homologue HD. Mieux définies (pas toujours une bonne chose avec certains effets spéciaux) et plus détaillées, les images bénéficient aussi de couleurs plus riches (la photographie qui est moins gratuitement bleutée fait intervenir des teintes vertes bienvenues), de contrastes plus épanouis (des noirs plus opulents et des blancs plus purs) et de sources lumineuses plus soutenues (la lumière du jour, les éclairages intérieurs, les flammes entraînées par les détonations, les reflets sur l’eau et les carrosseries, les phares et/ou gyrophares, les éclairages intérieurs).

SON – Entre deux mandales, ça défouraille !

Très immersive, la VO Dolby Atmos use d’une scène arrière bagarreuse, de canaux de hauteur accrocheurs (un hélicoptère, des drones, des explosions, des réverbérations de coups de feu et de voix, etc.), d’une dynamique agressive et de basses aguerries (cf. la poursuite en camion) pour nous plonger au cœur de l’action.

Aussi impressionnante et étonnement plus rentre-dedans à volume égal, la VF(Q) n’est juste ni aussi précise (notamment du côté des surrounds) ni aussi enveloppante (perte de la verticalité du son oblige).

CONCLUSION – L’important, ce n’est pas la chute

Nanti de sensations fortes à l’ancienne, ce 3e opus de la saga La Chute se paie les services d’un 4K Ultra HD aussi spectaculaire que lui. En somme, un tir en pleine cible !

Note artistique
7
Qualité vidéo
9
Qualité audio
9.5
0
La Chute du Président

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x