SVOD – Plateforme FR – Netflix – 106 min – 10 septembre 2021

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos
• Français Dolby Digital Plus 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, les tests SVOD sont réalisés avec le débit minimum requis sur chaque plateforme. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de la source testée.

Précédent
Suivant

ŒUVRE – Lost in Assassination

Minutieuse et prodigieusement douée, Kate est l’exemple même de la machine à tuer parfaitement rodée et au sommet de son art. Mais voilà qu’un jour elle échoue à éliminer sa cible, un yakuza à Tokyo. Elle découvre alors qu’elle a été empoisonnée et va subir une exécution par mort lente qui lui laisse moins de 24 heures pour se venger de ses assassins. Tandis que son corps se délabre à vitesse grand V, Kate se lie d’amitié avec la fille de l’une de ses anciennes victimes.

Hormis une course-poursuite trop furieuse et numérique pour son propre bien, ce thriller d’action bien rythmé, ou la trop rare Mary Elizabeth Winstead ne plaisante pas en « Terminator » indestructible (malgré le poison dévorant ses entrailles), est un divertissement à la violence déchaînée et à la stylisation extrême où la prévisibilité du scénario est largement contrebalancée par des scènes d’action sous hyper tension !

IMAGE – Sous les néons de Tokyo

Esthétiquement influencée par John Wick et Atomic Blonde, la photographie « néon bonbon » de ce monde souterrain japonais fantasmé (Blade Runner 2049 à la sauce manga !) marque durablement la rétine en UHD (DI 4K) Dolby Vision !

Spectacle visuel de tous les instants oblige, il y a des détails à profusion de partout (les brûlures cutanées, les tenues, les ruelles), des couleurs vibrantes à souhait (« 50 nuances » de rose et de bleu) et des éclairages qui explosent les lumens. Et comme la narration fait la part belle aux scènes de nuit, les contrastes se devaient d’être parfait… Mission accomplie au vu de la justesse du mariage entre les noirs d’une profondeur abyssale et les lumières d’un éclat impressionnant.

SON – Ça défouraille jusqu’à la mort !

Tonitruante, la bande-son Dolby Atmos qui mobilise un maximum de canaux tabasse !

Généreuse dans sa spatialisation (les effets pyrotechniques qui circulent à 360° dans l’espace acoustique grimpent séquentiellement au plafond) et volontiers dynamique, elle use de basses lourdes et percutantes (il vaut mieux aimer ça) pour donner vraiment beaucoup de poids à chaque coup porté. Et malgré de sévères montées en régime, ce mixage est équilibré puisque les dialogues et le score (bien aéré) se détachent admirablement.

Si ce n’est des voix un peu trop sur-mixées et une ampleur plus timorée (mais tout de même bonne), la VF reste véloce.

CONCLUSION – Il ne faut pas énerver Kate Wick…

Dommage collatéral d’une lutte pour le pouvoir, cette tueuse vengeresse qui ne rate aucune de ses cibles pulvérise les normes audio-vidéo de Netflix !

Note artistique
7.5
Qualité vidéo
10
Qualité audio
10
0
Kate

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x