4K Ultra HD – Édition ES – Paramount Pictures – 106 min – 03 février 2022

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : Dolby Vision
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos
• Français (parisien) Dolby Digital 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Précédent
Suivant

ŒUVRE – La réincarnation du « Highlander »

Pour empêcher la destruction de la planète par un cerveau maléfique, un schizophrène rejoint un groupe secret de guerriers ayant un souvenir précis de leur vie passée. Il part alors en quête de réponses dans sa mémoire…

Librement adapté du roman The Reincarnationist Papers de D. Eric Maikranz, ce thriller de science-fiction survole malheureusement son potentiel (très alléchant pourtant) et ne s’intéresse que trop peu à ses personnages. Mais techniquement soigné et armé de scènes d’action (bien orchestrées) qui captent l’attention, ce blockbuster générique se pose comme un honnête divertissement.

IMAGE – Regardez à l’intérieur

Visuellement fantastique, ce transfert UHD Dolby Vision solidifie les caractéristiques du très bon Blu-ray.

Le cadre gagne en précision avec un surplus de définition et un affinement des textures (les visages et les décors), les couleurs froides se montrent plus nuancées et réalistes (la carnation est plus chaleureuse), les contrastes ultra-modernes se voient solidifiés (des noirs plus profonds et des blancs plus intenses) et les sources lumineuses, en plus d’acquérir en précision dans les hautes luminances (les explosions, la lumière du jour qui traverse les fenêtres), s’affichent avec un éclat fortement boosté (les reflets sur les carrosseries et les armes, l’éclairage au néon).

SON – La renaissance de l’énergie

Puissante et extrêmement bien spatialisée, cette bande-son Dolby Atmos de premier ordre délivre une dynamique percutante au possible, un score qui ne manque pas de punch, des effets et/ou ambiances qui fusent de toutes parts (scène de hauteur comprise), un caisson de basse d’une redoutable efficacité et des dialogues d’une grande clarté, que ça pète ou non de partout.

Moins ample et immersive, la piste française proposée en Dolby Digital 5.1 n’en reste pas moins bagarreuse.

CONCLUSION – Qu’apprendre de ses vies antérieures ?

Alors que le héros appartenant aux Croyants a du mal à mettre de l’ordre dans ses souvenirs, le présent 4K Ultra HD, au top de sa forme, pourrait bien l’aider à recouvrer la mémoire !

Note artistique
6.5
Qualité vidéo
10
Qualité audio
10
0
Infinite

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
Cherycok DarkSideReviews
Cherycok DarkSideReviews
8 mois il y a

Infinite est un blockbuster d’action plat. Passé sa scène d’introduction réussie, il ne semble pas savoir quoi faire de son postulat de départ et s’empêtre dans une série d’incohérences et de trous scénaristiques. Un des pires films d’Antoine Fuqua.

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x