4K Ultra HD – Édition DE – Capelight Pictures – 87 min – 13 novembre 2020

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : HDR10+
• Ratio : 1.56

Bande-son
• Anglais DTS-HD MA 5.1
• Allemand DTS-HD MA 5.1

Sous-titres
• Allemand

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – Quand le conte de fées vire au cauchemar

Il y a longtemps, dans une lointaine campagne semblable aux contes de fées, une jeune fille conduit son petit frère dans un bois sombre dans une quête désespérée de nourriture et de travail. Tous deux se trouvent alors confrontés à une terrible présence maléfique.

Déconseillée aux enfants, cette réinterprétation très ambitieuse du célèbre conte, qui s’interroge sur le passage à l’âge adulte et questionne la place de la femme dans la société, est un cauchemar éveillé « hors du temps » à l’ambiance insidieuse et à l’imagerie saisissante. Au-dessus du tout venant horrifique, cette œuvre fantastique étrange et élégante trouve son propre chemin au milieu de la forêt !

IMAGE – La maison triangulaire vous ouvre ses portes

Très alléchante pour l’œil, la photographie (à la splendide froideur plastique) est magnifiée par ce transfert UHD HDR10+.

Solide et ornée d’une belle texture naturelle, l’image s’offre des détails bien plus raffinés qu’en HD, des couleurs (lorsqu’il y en a) moins réservées (les jaunes vifs maladifs), des contrastes plus directs (blancs plus immaculés et noirs plus sinistres) et des éclairages plus éclatants (cf. l’utilisation magistrale de la lumière).

SON – Ne parlez pas aux loups !

Axée principalement sur les dialogues et rythmée par un score électro entêtant, la bande-son use subtilement de la scène arrière pour faire vivre les environnements avec beaucoup de réalisme.

CONCLUSION – Les yeux plus gros que le ventre ?

Encore plus goûteux sur support 4K Ultra HD, ce festin magnifiquement lugubre nous fait savourer une relecture (moderne et maligne) du conte des frères Grimm par le prisme de la féminité !

Note artistique
8
Qualité vidéo
9.5
Qualité audio
9
0
Gretel & Hansel

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x