4K Ultra HD – Édition FR – Universal Pictures – 112 min (version longue non censurée) – 17 août 2022

Format vidéo
• Master intermédiaire : 2K
• Standard HDR : HDR10
• Ratio : 2.35

Bande-son
• Anglais DTS:X
• Français DTS 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – Mars Attacks !

Une chose terrible est arrivée à la station de recherche scientifique Olduvai, basée sur la planète Mars. Toutes les expériences se sont arrêtées, la communication ne passe plus. Les derniers messages reçus sont pour le moins angoissants. Un commando des Rapid Response Tactical Squad (RRTS) est envoyé sur place…

Classée R, cette adaptation cinématographique du plus légendaire des FPS est une série B futuriste brute de décoffrage qui préfère vider ses chargeurs qu’étudier la mécanique quantique. L’ambiance du 3e jeu est là, comme les marines stéréotypés qui dézinguent du monstre gluant. Et si le scénario a été oublié sur Terre, ce n’est pas le cas d’un passage en vue subjective du plus bel effet. De la SF toute en muscles où la subtilité s’est fait la malle.

IMAGE – Le labo de l’Enfer

Retrouvant sa texture 35 mm et sa netteté, l’image profite pleinement de l’apport de la résolution 4K (cf. la fermeté accrue des uniformes et des écrans de contrôle) tout en s’enrichissant d’une palette colorimétrique mieux saturée (la carnation, les primaires) où les gris chassent l’ancienne dérive bleutée, de contrastes plus denses (une tout autre profondeur des noirs) et de sources lumineuses tellement réhaussées (l’éclairage des laboratoires et des couloirs) qu’elles peuvent en devenir aveuglantes. Une bonne chose pour contrer la pénombre ambiante, bien plus écrasante (sans éclipser les détails) qu’en SDR.

Pour information, alors qu’un léger zoom arrière a été appliqué sur près de 95% des scènes, la séquence de tir à la première personne est quant à elle resserrée (d’où le retrait d’un point).

SON – BADABOUM !

Bourrine et propice à un déchaînement d’effets, la VO DTS:X voie défiler créatures et projectiles (pas seulement du BFG) au sein d’une activité sonore agressive qui fait péter les watts.

La dynamique est percutante à souhait, l’inspection des lieux est l’occasion de balancer des bruitages de partout (comme la vapeur émanant de tuyaux en hauteur), les fusillades exploitent vigoureusement tous les canaux et les basses, même si filtrées en comparaison de la précédente piste DTS-HD MA 5.1, secouent comme il se doit.

Moins furibonde, la petite VF n’a ni l’ardeur ni la précision spatiale de sa consœur 3D.

CONCLUSION – Game Over ?

Quand l’Enfer débarque à domicile, nul doute qu’un 4K Ultra HD aux capacités surhumaines va vous aider à en sortir vivant !

Note artistique
6
Qualité vidéo
8
Qualité audio
9
0
Doom (2005)

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x