4K Ultra HD – Édition DE – Warner Bros. – 123 min – 24 novembre 2022

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : HDR10
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais Dolby Atmos
• Français (parisien) Dolby Digital 5.1

Sous-titres
• Anglais
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Précédent
Suivant

ŒUVRE – Alice in Victoryland

La chronique d’une communauté isolée dans le désert californien en plein cœur des années 1950, au sein de laquelle une femme voit sa vie être chamboulée.

Rétro dans son esthétique très léchée (la SF des années 50) mais moderne dans son propos ouvertement corrosif (l’oppression patriarcale), ce thriller psychologique aux accents féministes conjugue Alice au pays des merveilles et The Truman Show pour mieux emballer son haletant et élégant suspense. Et s’il est vrai que la narration manque de finesse, cette fable dystopique à l’ambition assez remarquable n’en demeure pas moins passionnante, en particulier face à deux talents à suivre de près : Olivia Wilde pour sa mise en scène flamboyante et Florence Pugh pour son interprétation saisissante.

IMAGE – Trop beau pour être vrai

Parvenant à reproduire avec minutie le look « parfait » du milieu du XIX siècle, ce transfert UHD HDR10 (issu d’un vrai DI 4K) apporte des améliorations perceptibles aux images déjà gracieuses de son homologue 1080p SDR.

L’augmentation de la résolution est appréciable sur les plans rapprochés (les visages, les vêtements) et les plans larges (les décorations d’intérieur, le mobilier urbain) grâce à des détails plus raffinés, la palette de couleurs « bonbons » apparaît comme plus chaleureuse (les lieux semblent plus accueillants) et affiche des primaires plus attrayantes (les pelouses vertes, le ciel bleu, le rouge à lèvres de Bunny), les contrastes se voient attribuer une meilleure tenue (des noirs à la profondeur naturelle et des blancs à la pureté immaculée), les sources lumineuses arborent un éclat accentué (la lumière écrasante du désert, les reflets sur les carrosseries, l’éclairage artificiel de la soirée organisée par Frank, les scialytiques chirurgicaux) sans dénaturer les plus sombres d’entre elles (notamment dans un appartement miteux), et aucun artefact compressif n’a été invité à participer à ce projet confidentiel.

SON – Les horreurs de l’amour

Faisant montre de beaucoup de créativité à l’arrière, cette bande-son aux effets/ambiances frappant de réalisme (les bruits de la maison comme l’eau qui bout à la cuisine) et à la partition musicale anxiogène a été solidement conçue.

La dynamique prend conscience de son existence lors des moments-clés (le premier contact avec le quartier général), les voix sont d’une grande limpidité, la spatialisation qui est loin d’être aussi restreinte que son (faux) sujet pourrait le laisser craindre est particulièrement précise, les basses soutiennent profondément les montées de tension et le score est doté d’une intensité folle.

Et pour plus de sensations, sans même évoquer son ampleur accrue, la VO encodée en Dolby Atmos (contre un p’tit Dolby Digital 5.1 pour la VFF) permet aux environnements (et à un avion) de prendre de la hauteur.

CONCLUSION – Un mensonge presque parfait

Privée de libre arbitre, une épouse de la famille nucléaire des 50’s va peu à peu découvrir une vérité malsaine en s’aventurant sur un terrain effrayant et dangereux, que le présent 4K Ultra HD, techniquement digne d’éloges, dévoile dans toute son étouffante beauté !

Note artistique
8
Qualité vidéo
9
Qualité audio
9.5
0
Don't Worry Darling

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x