Blu-ray – Édition FR – MDC Films – 92 min – 29 juin 2022

Format vidéo
• Résolution : 1080p/24
• Ratio : 1.85

Bande-son
• Anglais DTS-HD MA 2.0
• Français DTS-HD MA 2.0

Sous-titres
• Français

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Précédent
Suivant

ŒUVRE – Le Dealer de l’espace

L’inspecteur Jack Caine pensait avoir fait face à tous types de crimes sur Terre. Mais quelqu’un – ou quelque chose – qui n’est pas de ce monde, utilise des corps humains pour fabriquer des stupéfiants…

Sur fond de buddy movie « subtilement » mené par Dolph Lundgren, cet actioner de SF des 90’s qui sent bon les années 80, reste encore aujourd’hui une proposition de cinéma bis généreuse où courses-poursuites, fusillades, explosions et punchlines rythment le récit. Badaboum !

IMAGE – Bétail humain

Hormis de rares pétouilles sur la pellicule (quelques très discrètes rayures) et une certaine « mollesse » du piqué (due aux conditions de tournage), il s’agit d’un très bon transfert HD.

La compression est solide, l’image est stable, le grain argentique (un tournage au format 35 mm) est dans sa grande majorité homogène, la définition est solide tout du long, les contrastes sont corrects (les noirs sont beaux sans pour autant être trop profonds et les blancs lumineux) et les couleurs ne manquent pas d’être bien saturées.

SON – Et tu pars en morceaux, connard !

Même si un léger souffle se fait entendre de temps en temps, le mix 2.0 stéréo de la VO sonne bien. Peu dynamique de par sa nature (il s’agit d’un film à petit budget) mais loin d’être avare en effets sonores (une mention spéciale aux disques volants), il diffuse des dialogues clairs et est pourvu d’une bonne séparation des canaux frontaux.

Pas aussi harmonieuse dans son rendu (la musique se détache moins là où les voix sont plus exposées) et atténuant de nombreuses ambiances (notamment urbaines), la VF monophonique ne sera à privilégier que pour les adeptes de doublages cultes.

CONCLUSION – Vient-il en paix ?

Arrivée sur Terre grâce aux efforts de l’éditeur vidéo indépendant MDC Films, la présente édition Blu-ray (limitée à 1000 exemplaires) s’impose comme l’écrin ultime pour se délecter de l’affrontement Dolph vs Alien ! La présentation technique est soignée, les bonus inédits nous sont livrés en quantité (un entretien intéressant avec un Dolph Lundgren généreux en anecdotes de tournage, un retour sur le film passionnant par Jérémie Damoiseau, le spécialiste et collaborateur de l’acteur, etc.) et le digipack est de toute beauté.

Note artistique
7
Qualité vidéo
8
Qualité audio
8
0
Dark Angel (1990)

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x