4K Ultra HD – Édition DE – Capelight Pictures – 111 min – 09 juillet 2021

Format vidéo
• Master intermédiaire : 4K
• Standard HDR : HDR10+
• Ratio : 2.39

Bande-son
• Anglais DTS-HD MA 5.1
• Allemand DTS-HD MA 5.1

Sous-titres
• Allemand

Il est porté à l’attention de nos chers lecteurs qu’outre le matériel de visionnage précisé et utilisé par chaque testeur de l’équipe MaG, le rendu peut différer d’une installation à l’autre, qu’elle soit calibrée ou non, de même que les préférences et attentes personnelles sont susceptibles d’influer sur la notation. De surcroît, les images figurant dans l’article ne sont pas représentatives de l’édition testée.

Previous
Next

ŒUVRE – Le MMA dans la peau

1990. Mickey Kelley est l’un des premiers ceintures noires américaines du jiu-jitsu brésilien. Afin de faire vivre sa famille, il s’éloigne de ce sport pour participer à des tournois de MMA clandestins.

Porté par le cœur et l’authenticité, ce drame sportif qui met l’accent sur le développement de ses personnages (sympathiques et touchants) sans faire l’impasse sur les combats libres (sans esbroufe) est un hommage sincère au jiu-jitsu. Donnez-lui donc la chance qu’il mérite.

IMAGE – Le visage (tuméfié) des émotions

Puisque la comparaison avec le Blu-ray est impossible (l’édition ne contient qu’un disque 4K Ultra HD), la présente évaluation ne porte que sur le transfert UHD HDR10+.

Si elle doit lutter avec des flous de-ci de-là et la présence furtive de bruit vidéo (une poignée de plans), très certainement dus aux moyens de captation en passant (comme les interviews qui sont plus douces et plus vivement colorées), l’image reste solide et très dynamique.

Pourvue d’un excellent niveau de détail et d’une netteté élevée, elle semble tirer profit d’un DI 4K bien visible lors des gros plans (les rides et/ou pores des visages). La chaleureuse palette colorimétrique est naturelle, les contrastes équilibrés et les sources lumineuses poussées (l’éclairage des dojos, la lumière du jour, les couchers de soleil).

SON – L’amour, l’amour, l’amour

Peu portée sur la démonstration, la VO qui est proposée en DTS-HD MA 5.1 est globalement frontale (hormis pour la musique et de petites ambiances comme les vagues ou les spectateurs) est plutôt calme alors que les combats se seraient bien prêtés à plus de poigne.

Et s’ils manquent parfois de puissance, la cause n’est pas à chercher du côté de l’ampleur (suffisante) mais des basses, inexistantes ou presque ! Fort heureusement, les dialogues sont bien mis en avant et le mixage toujours clair.

CONCLUSION – L’opportunité frappe deux fois !

Guidé par les émotions et non la force brute, l’Ultra HD Blu-ray est à l’image de l’œuvre qu’il accompagne.

Note artistique
7.5
Qualité vidéo
8
Qualité audio
7
0
Born a Champion

Nyctalope comme Riddick et pourvu d’une très bonne ouïe, je suis prêt à bondir sur les éditions physiques et les plateformes de SVOD. Mais si la qualité n'est pas au rendez-vous, gare à la morsure !

5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires sur Inline
Voir tous vos commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x